Menu & News

Anotherwhiskyformisterbukowski Le blog musical qui ne prend pas les enfants du bon dieu pour des canards sauvages

Musique par

Snoop Dogg ne quitte plus nos oreilles avec Neva Left.

mercredi 24 mai 2017 - Commentaire : 0

Accueil » Snoop Dogg ne quitte plus nos oreilles avec Neva Left.

Ami lecteur, tu connais forcément Snoop Dogg aka Calvin Broadus, de Long Beach, Los Angeles, Californie. Il revient cette année avec Neva Left, un album qui dénote un retour à un son plus old-school et plein de featurings de vrais noms du hip-hop.

Broadus est le parrain du son West Coast, The Doggfather. L’ancien poulain de Death Row Records, où il était rarement payé, est devenu un stakhanoviste du rap, avec un album par an, bon gré, mal gré. Certains sont plus dispensables que d’autres.


Ce 15ème opus se présente nonobstant comme un excellent retour au sources, avec un son plus gansta rap des 90’s. Lorsque ses maîtres à penser étaient Parliament ou Bootsie Collins. La couverture de l’album présente le rappeur, durant cette période, à côté d’un panneau de la route 187 californienne (187 signifiant dans le jargon de la police un code “meurtre”)


Snoop annonce donc la couleur avec un album aux 16 titres inédits, qui décrit un peu sa carrière avec, en premier lieu, des collaborations aux p’tit oignons avec des vrais vieux de la vieille comme Method Man & Redman, Too $hort ou encore B-Real de Cypress Hill. Tu vas bien kiffer “Go On” ou “Mt. Kushmore” qui ont des sonorité G-Funk comme au début de sa carrière.


Cependant, Snoop n’oublie pas ce qu’il est advenu aujourd’hui et présente d’autres titres plus actuels avec des grands noms du hip-hop  contemporain comme Kaytranada, BadBadNotGood avec l’excellentissime “Lavender” ou Wiz Khalifa.


Snoop a toujours ce flow parfait. Laid-back, cool et sexy, avec des variations plus rapides et hargneuses, comme des coups de schlass sous la ceinture. Un proxo, très classe, un brin lover. Groovy, bien équilibré, légèrement à contre-courant de ce qui se fait aujourd’hui, cet album fait partie de ceux de Snoop qui valent le coup.
Le mieux, ami bukowskien, c’est que tu le découvres par toi-même :

Et quoi de mieux qu’un clip pour t’évoquer l’univers de Snoop Dogg?

Voici Lavender (assez original, tu aimeras, j’en suis sûr) :


Bisous, la fami!

Vous avez aimé ? Vous aimerez aussi

«

»

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.