Menu & News

Anotherwhiskyformisterbukowski Le blog musical qui ne prend pas les enfants du bon dieu pour des canards sauvages

Musique par

Martyrs : Si tu payes le voyage, ils seront ravis de venir ambiancer ton hall d’immeuble pour la fête des voisins

mercredi 7 juin 2017 - Commentaire : 0

Accueil » Martyrs : Si tu payes le voyage, ils seront ravis de venir ambiancer ton hall d’immeuble pour la fête des voisins

Originaires de Boston, Martyrs est un groupe de Punk Hardcore 100% DIY. Leur originalité ne réside pas tant dans leur musique que dans la façon dont ils la pratiquent. Si tu peux leur payer le voyage, ils seront ravis de venir ambiancer ton hall d’immeuble pour la fête des voisins

Depuis le split de son groupe, Shanghai Valentine en 2006, Dave (lead vocals / rhythm guitar) a cherché à créer une musique respectant les fondements du Punk Hardcore mais en osant des hybridations. Au printemps 2013, Dave a commencé à travailler avec son pote Vincent (lead guitar) sur un premier disque. Le recrutement du reste du line-up a été plutôt coton et le gang ne s’est stabilisé que vers 2015.

Loin de se contenter des canons du Hardcore oldschool, Martyrs s’autorise des incursions dans d’autres genres musicaux plutôt éloignés de la boîte à malices traditionnelle du rocker en mal d’inspiration. Après un premier album éponyme produit par Kurt Ballou et publié en 2014, les américains ont enfoncé le clou avec The Great Disturbance, publié en septembre 2016. Musicalement parlant, on a beau me vendre du Crossover, une fusion de pleins d’influences, Martyrs est juste un bon gros groupe de Hardcore un peu moins agressif et un peu plus mélodique que la moyenne. C’est rapide, simple, abrasif et énervé, mais ça n’est ni très original, ni foncièrement hybridé avec quoi que ce soit.

martyrs

Do It Yourself

La particularité de Martyrs n’est pas sa tant sa musique que son état d’esprit do it yourself et communautaire qui rappelle vraiment ce qu’était le Hardcore à l’origine (c’est à dire, aux Etats Unis dans les années 1980). Martyrs n’a pas les ambitions démesurées des groupes actuels qui rêvent (ou plutôt fantasment) que leur musique va plaire au monde entier et qu’ils sont les prochains MUSE, à condition d’acheter suffisamment de fans pakistanais sur Facebook pour faire croire au fan moyen qu’ils sont déjà des popstars intergalactiques alors qu’ils n’ont sorti qu’un EP et assuré trois premières parties à la salle communale. Non, Martyrs ne mange pas de ce pain là. Ils ne font pas de photos promo sur lesquels on les verrait tous tatouages dehors, prendre des poses avantageuses de badguys devant des murs de briques, ils ne donnent pas d’interview, n’ont pas de page facebook, ni de compte bandcamp…. oldschool et DIY jusqu’au bout des ongles, ils partagent leur son sur Youtube dès que l’album est pressé et plébiscitent les concerts dans des lieux improvisés comme ta cave, la sale des fêtes du village, des galeries d’art, des squats, des halls d’immeuble. Martyrs estime que le rapport humain a plus d’importance que la pseudo communauté à laquelle tu penses appartenir en créant une page facebook ou un compte twitter mais ils ont quand même partagé leur musique sur Youtube, ils auraient aussi pu se contenter de ne partager leur musique qu’en concert mais faut pas pousser non plus.

Vous avez aimé ? Vous aimerez aussi

«

»

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.