Menu & News

Anotherwhiskyformisterbukowski Le blog musical qui ne prend pas les enfants du bon dieu pour des canards sauvages

Musique par

Seth MacFarlane, créateur des Griffins, s’affirme comme un crooner, dans son 4ème disque : In Full Swing.

mardi 26 septembre 2017 - Commentaire : 0

Accueil » Seth MacFarlane, créateur des Griffins, s’affirme comme un crooner, dans son 4ème disque : In Full Swing.

Ami lecteur, Seth MacFarlane, créateur de génie (American Dad, Family Guy, Ted, entre autres), est un grand amateur de musique américaine et de comédies musicales.


On a assez souvent l’occasion de le voir dans ses créations, où les personnages poussent magistralement la chansonnette par le biais presque exclusivement de sa voix.

Dans cet opus, MacFarlane reprend de grands classiques du jazz vocal et du répertoire des crooners, sur un mode enjoué et plutôt heureux, comme : Almost Like Being In Love, Isn’t this a Lovely Day, Like Someone In Love, That Face, I’m Glad There is You…


Sa voix est savant mélange de coffre et retenue : le swing de Frank Sinatra, la puissance vocale de Dean Martin. Connaissant par cœur ces grands classiques, MacFarlane les interprète en leur accordant une teinte moderne, actuelle comme le ferait un Bublé, mais avec beaucoup plus de style et de charisme.

On se revoit à Vegas, en compagnie du Rat-Pack, avec des vrais bonhommes, qui sifflent du douze en d’âge, avalent des amphets comme on avale des dragibus et fument clopes sur clopes. Des mecs qui blaguaient et interprétaient différemment leurs chansons chaque soir en compagnie des plus grands noms de la politique et du spectacle, venus les acclamer et leur rendre hommage dans une ambiance corrompue et interlope.

Bien sûr, les choses sont beaucoup plus propres aujourd’hui et c’est sûrement le disque que tu passeras à ta chère et tendre, après un dîner aux chandelles et avant d’entamer une danse qui se finira en fessée dans la chambre, ou pas.

Les arrangements et l’orchestration Big Band sont très réussis, ils flattent l’oreille tout en s’autorisant parfois plus de subtilité pour des titres plus doux amers.


Si le disque te plaît, tu pourras toujours te plonger dans la discographie de Seth MacFarlane, où tu trouveras des chants de Noël, ainsi que des titres plus mélancoliques.

En attendant, je te laisse écouter et voir l’un des titres de l’album, disponible dans toutes les bonnes gargotes musicales.

Pour te donner un aperçu, voici l’une de ses prestations scéniques.

A plus les bukowskiens et pas trop d’excès!

Vous avez aimé ? Vous aimerez aussi

«

»

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.