Menu & News

Anotherwhiskyformisterbukowski Le blog musical qui ne prend pas les enfants du bon dieu pour des canards sauvages

Musique par

Brian Eno & Jon Hassell – Fourth World Vol. 1: Possible Musics

samedi 10 février 2018 - Commentaire : 0

Accueil » Brian Eno & Jon Hassell – Fourth World Vol. 1: Possible Musics

Des musiques possibles, le quatrième monde, de la musique et de la technique

Jon Hassel fait partie de ces brillants musiciens évoluant parfois dans l’ombre mais sachant toujours rassembler son lot d’enthousiastes. Ceux qui vous parleront de ses albums, réflexions et créations avec la pupille luisante.

Avec Brian Eno, ils collaborèrent pour créer la Fourth World musique. Il s’agit de s’inspirer des musiques ethniques et musique du monde, pour les mêler à la musique électroniques, et ces nouvelles techniques.
Dans une interview, il explique vouloir combiner les technologies du “First World”, ce monde post-guerre froide plongé dans un course à la technologie effrénée, et ce que l’on appelle encore aujourd’hui le “Third World”, le tiers monde, dont on dénigre la richesse culturelle, spirituelle et dont la tradition garde une place prépondérante.
En faisant ce 3+1, il veut utiliser cette technologie au service de ce côté spirituel.

Brian Eno

Au fond, qu’en ressort-il ? il en ressort un soundscape particulier, une sorte de dystopie musicale qui fait rêver et développe un imaginaire fort. Des déserts balayés par les vents, des jungles épaisses et inquiétantes, des villes fantômes peuplées d’étranges créatures… On se balade dans ces univers oniriques, guidés par la trompette aérienne de Jon Hassel, qui fut l’un des pionniers d’une technicité de jeu basée sur le souffle et la respiration. La guitare se fait voix, souffle, et régit ce monde.
Minimaliste, Jon Hassel était très proche de la scène de la musique sérielle aux Etats Unis à la fin des années 70, jazz, ambient, voire drone, cet album invite au voyage et la réflexion quasi post-humaine par la musique et ces mélanges.

Une combinaison de contraintes, brouillant primitif et futuriste. A écouter les yeux fermés et les chakras ouverts.

Vous avez aimé ? Vous aimerez aussi

«

»

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *