Menu & News

Anotherwhiskyformisterbukowski Le blog musical qui ne prend pas les enfants du bon dieu pour des canards sauvages

Musique par

Steal The City, un groupe de Metal qui en veut

vendredi 23 mars 2018 - Commentaire : 0

Accueil » Steal The City, un groupe de Metal qui en veut

Steal The City est un groupe de garçons énervés qui en veut. Les gars sont motivés, ils sortent du bon son, leur clip est cool et j’ai très envie de leur donner un coup de pouce. Dont Acte.

Mon petit doigt me dit que cette chronique de Steal The City marque un retour des chroniques positives de groupes que j’aime vraiment. Ces derniers temps, je me suis un peu laissé aller à la complaisance, en chroniquant énormément de groupes que je n’avais pas vraiment assez écouté. C’était une boulimie, une envie de fuir une existence morose et un travail qui ne m’épanouissait plus sans vraiment savoir comment m’en sortir. Comme Thésée paumé dans le labyrinthe du minotaure, j’errais sans fin à la recherche du putain de fil d’Ariane. Et puis, fin décembre, j’ai trouvé le fil. J’ai décidé de changer des choses dans ma vie, à commencer par mon job. Et maintenant que je file vers un nouveau destin, comme un cheval sauvage, je savoure beaucoup plus la vie, je suis plus alerte, plus épanoui, plus ouvert et je n’utilise plus la musique comme un tampon entre moi et l’extérieur.

J’ai eu cette phase où la musique était devenu comme un vêtement que tu enfiles dès que tu sors et que tu ne remarques que quand tu l’oublies. Aujourd’hui, j’écoute moins de musique, mais quand j’en écoute, je la savoure vraiment mieux. Je la déguste, j’en profite. Peut-être que ma productivité sur ton blog culturel préféré s’en ressent, mais ce dont je te parle, je l’ai vraiment écouté, je m’en suis délecté, je l’ai savouré et j’ai encore le goût dans la bouche. C’est de la bonne, tu peux me faire confiance.

Ainsi, Steal The City est un groupe britannique de Rock qui revendique plein d’influences variées (normal pour un jeune groupe vivant avec son temps. Moi, les influences, je m’en fous un peu. Que je connaisse ou non les formations citées, je préfère ne pas m’y tenir car j’apprécie surtout la façon dont le gang que je découvre va tisser sa propre trame, raconter une histoire qui ne ressemblera pas à une version édulcorée de l’histoire d’un autre. Et en l’occurrence, Steal The City fait bien le job.


La photo est floue, mais je la trouve cool, donc je l’ai mise quand même. Elle change des éternelles photos bien propres du groupe posant devant un mur de briques…

Vous avez aimé ? Vous aimerez aussi

«

»

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.