Menu & News

Anotherwhiskyformisterbukowski Le blog musical qui ne prend pas les enfants du bon dieu pour des canards sauvages

Chroniques à brac par

Ma meilleure ennemie

vendredi 17 août 2018 - Commentaire : 1

Accueil » Ma meilleure ennemie

Coucou les gens, aujourd’hui je vais pas vous parler cinéma même si ce qui va suivre est au moins autant anxiogène qu’un film d’horreur: quand t’arrêtes de fumer.

Bon, dans mon cas c’était pas une illumination un lundi matin hein, je me suis pas levée en disant “bon ça fait 20 piges que je fume je vais arrêter”. Non c’est un docteur, un vrai, avec une blouse blanche qui m’a dit “heuuuuu ça serait bien d’arrêter”

Ouais 20 ans de clope, à fumer quoi qu’il arrive à toute heure du jour ou de la nuit. Toutes les occasions sont bonnes: t’es content tu fumes, ça va pas tu fumes, il pleut? Tu fumes.

20 ans d’occasion de tester ta volonté et ton acharnement. Rien ne m’arrêtait. j’ai fumé avec la varicelle, la grippe, la bronchite, à l’hôpital. Ma plus longue période sans clope a été de 24h quand j’ai été opérée du pied, le lendemain matin j’étais en béquilles à la machine à café de l’hôpital ma clope à la bouche.

Bref j’ai arrêté un 3 avril. Je suis allée acheter une clope électronique et j’ai arrêté aussi le café, l’alcool et toute vie sociale (Ok j’en avais pas mais c’est pas une raison).

Premier jour: je mange ma clope électronique et je bois des tisanes, ça va.

J’avais toujours eu cette impression que j’y arriverai jamais. Et pourtant une fois ces premiers jours passés ben tu te dis “ça va c’est pas insurmontable”.

Je dis pas que t’es heureux mais bon t’es un peu fier.

La y’a toujours un con pour venir te dire “BAH ALORS T AS ARRÊTÉ DE FUMER? CA VA? TU VAS PAS CRAQUER??”. Tu tiens bon. 10 ans minimum pour un homicide c’est long. Surtout sans clope.

Les semaines passent et j’ai même plus besoin de ma clope électronique. L’envie est toujours là hein mais ça va. Je me garde le kiff d’une clope par semaine le dimanche avec mon café. Je la savoure, elle est bonne et je sais qu’il y en aura pas d’autre dans la semaine et que c’est bien comme ça.

Les mois passent, bon j’ai pris quelques kilos, j’ai envie de manger, mais mon cerveau est résigné. Non j’ai pas retrouvé le goût, non j’ai pas arrêté de tousser parce que j’avais déjà pas ça avant. C’était bien la peine d’arrêter.

Niveau argent j’ai une appli qui me dit combien j’ai économisé, combien de clopes j’ai pas fumé, combien de minutes de vie j’ai gagné (grosse arnaque cette appli ne tient pas compte du fait que je peux me faire écraser par un camion ou sauter d’un pont).

Y’a même ce moment beni où tu te dis “mais pourquoi j’ai fumé toutes ces années ???”

fumer

T’inquiète tu vas t’en rappeler.

Parce que des fois dans la vie ben t’as des coups de stress. Des moments où t’es angoissé, des moment où t’as peur (ou pire une soirée apéro). Et la dans ces moments tu sais à qui tu penses? Non pas à ton ex, t’as compris que c’était un connard.

Non tu penses à celle qui est toujours là, à celle qui t’a toujours accompagné. Tu sais qu’elle est comme le serpent de robin des bois qui te dit “aie confiaaaaaanccccce”

Tu te crois fort, tu te dis “allez juste une”. Et en plus elle est dégueu hein, t’as la tête qui tourne aussi mais LÀ VOLONTÉ! TU VAS LA FINIR CETTE CLOPE.

Tu la finis , t’es dégoûté, tu culpabilises et t’as l’impression d’avoir un cendrier dans la bouche.

Mais toutes les excuses étant toujours bonnes, tu recommences. Parce que ça va pas, parce que tu angoisses.. Et scoop : la clope va pas régler tes problèmes hein. Tu les auras toujours mais en plus de ça tu auras payé 8€ pour sentir le tabac froid.

Sans oublier que tu vas croiser le même connard du début qui rate pas un “BEN ALORS T AVAIS PAS ARRÊTÉ DE FUMER?? T AS REPRIS HEIN ??” De toute façon c’est mort, tu es retourné au point de départ celui où tu te dis “j’arriverai jamais à arrêter”. Alors que au fond de toi si, tu sais que tu l’as déjà fait une fois alors tu peux le refaire.

Je vous laisse, j’ai repris depuis presque 3 mois, je file au tabac (en vrai non j’ai acheté une cartouche en Espagne). Bisous.

Vous avez aimé ? Vous aimerez aussi

«

»

  • J ai commencé à 13 ans. Arrêté net à chacune de mes 2 grossesses. Repris à chaque fois. Arrêté une nouvelle fois pendant 18 mois. Divorce. Reprise. A nouveau arrêté 6 mois à la demande de mes gosses. Reprise insidieuse : une à l apéro, une au café et ainsi de suite jusqu’à arriver de nouveau à un paquet par jour (et je me retiens pour ne pas dépasser). Je sais vraiment pas si j arriverais un jour à me débarrasser de cette m****.

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.