Menu & News

Anotherwhiskyformisterbukowski Le blog musical qui ne prend pas les enfants du bon dieu pour des canards sauvages

Chroniques à brac par

Des nuits (trop) courtes à Fontenay-le-comte

jeudi 25 octobre 2018 - Commentaire : 0

Accueil » Des nuits (trop) courtes à Fontenay-le-comte

Les nuits courtes se sont déroulées dans la grande ville de Fontenay le Comte du 19 au 21 Octobre et c’était bien

C’était bien les nuits courtes parce que c’était d’abord super bien organisé. Comme dirait Clara Morgane, il y avait pas un pet de jeu. Il n’y a rien de plus désagréable que de devoir faire la queue pendant des heures à un Truck ou à un bar pour être servi et encore plus si c’est pour boire une bière ayant le goût d’un pipi d’âne (ayant sponsorisé des concours de groupe musicaux). Ici ce n’est pas le cas, il y a des bénévoles à foison et des bons trucks également. Pas de queue, pas de soucis (non pas comme dirait…). Et si en plus le site est grand, spacieux et le son pas dégueu, il y a tout pour passer une excellente soirée.

nuit courtes

Mais venons en à la musique parce que vous n’êtes pas venu ici pour écouter un trip advisor des festivals (même si c’est une idée). Je suis venu le jour 2 (avec Ted ce bel homme) mais j’avais un reporter de l’extrême pour le jour 1 (Mon beau frère, la fami, ce bel homme), ce qui va me permettre de vous donner un panorama presque complet de l’événement.

Le premier jour, assez electro, a vu Mr Oizo complètement retourner le festival. Pas besoin de fioritures, ni de fanfreluches, Quentin Dupieux est arrivé avec son ordi et une lumière et il a fait danser la foule vendéenne. Acid arab a quant à lui illuminé la soirée par ses mélodies et sa présence. Il mérite d’être beaucoup, beaucoup plus connu.

nuits courtes

Le second jour était consacré au Hip Hop avec de la Trap en veux tu en voila. A la base je suis pas fan en écoute dans un bureau mais en live c’est autres choses. Lord Esperanza, L’ordre du périph et Rezinsky ont fait pogoter la foule comme jamais et mes yeux de trentenaire se sont souvenus de mes concerts de neo métal. Les festivals c’est avant tout pour découvrir des groupes, ce fut le cas ici. Mais la plupart des gens n’étaient pas venu pour la trap mais pour Orelsan, la grosse tête d’affiche. Celui-ci a fait le spectacle, même les papas qui accompagnait leurs gamins ont bougé la tête. Je les ai vu. Si j’étais programmateur je n”hésiterais pas une seconde à le faire venir. Il sait manier la foule. Par contre, ça vaut pour Orelsan et pour les autres MCs, si vous ne savez pas chanter, ne le faites pas. Merci, bisous, merci.

Nous avons ensuite terminé la soirée avec les gens bien de Délicieuse Musique qui comme leur nom l’indique, sont délicieux.

Et pour finir, on a pu faire une courte vidéo sur les nuits courtes. Ca te donne une idée. Par contre, on a pas pu mettre la séquence ou j’imite Bernard de la Villardière mais c’est prévu pour l’année prochaine, promis.

Vous avez aimé ? Vous aimerez aussi

«

»

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.