Menu & News

Anotherwhiskyformisterbukowski Le blog musical qui ne prend pas les enfants du bon dieu pour des canards sauvages

Musique par

Blue Alatar : Délire EDM avec des bruits cinématographiques dedans

vendredi 2 novembre 2018 - Commentaire : 0

Accueil » Blue Alatar : Délire EDM avec des bruits cinématographiques dedans

Blue Alatar est un projet instrumental Britannique avec plein de trucs cool dedans. De la gratte, de l’EDM, des bruitages. Dit comme ça, ça peut faire peur, mais en vrai, c’est vachement bien!

Et si c’était pas bien, tu crois que je t’en ferais une chronique, Toto. C’est mon genre de te parler de disques pourraves ? T’as bien regardé où tu es là. Tu es dans le temple de la musique géniale et du bon goût. Je te mets au défi de trouver une seule chronique téléphonée, rédigée sur commande d’une maison de disque plus ou moins prestigieux. Non, on ne mange pas de ce pain là chez Anotherwhiskyformisterbukowski. Nous on es des ninja de la chronique musicale. Des purs. On écoute vraiment la musique dont on te parle et si on t’en parle, c’est qu’elle en vaut vraiment le coup.

On aimerait bien de temps en temps basher un disque pourri, juste pour le plaisir de sortir de la punchline de killer. Mais non, dans le contrat qu’on signe avec notre sang en entrant dans cette auguste maison, on s’engage à ne parler que de musique sympa et pour en dire du bien.

Te voila prévenu.

blue alatar

Blue Alatar, qui es-tu ?

C’est un combo British qui a sorti un premier album cette année. Les morceaux sont composés et interprétés par un guitariste et prof de musique qui s’appelle Liam Taylor. Il revendique de nombreuses et éclectiques influences.

World music, (Altan Urag), classic and contemporary rock (WhitesnakeBlack Stone Cherry), musique de films (Bear McCrearyHans Zimmer), artistes psychédéliques (Ozric Tentacles)….

Le résultat s’appelle Irradiated Hamster Alert, et ne me demande pas pourquoi le bestiau de la pochette ressemble à un Panda Electronique, je n’en sais absolument rien.

Mais je dois dire que l’artwork m’a un peu tapé dans l’oeil et donné envie d’écouter le disque. Ensuite, j’ai complètement oublié le dessin et j’ai été happé par la musique.

Blue Alatar, c’est un festival, ça sort par tous les coins, mais c’est vraiment cool. Il y a quand même une grosse guitare bien distordue qui dessine une colonne vertébrale aux compos et sur lesquelles le gars aux platines tisse des motifs cool.

Preuve par l’exemple avec “Rise Of Pandapolis” (le voila le Panda)

C’est chouette, n’est-ce pas. Et dis-toi que le reste de la galette est à l’avenant. Alors fonce l’acheter sur Bandcamp!

Vous avez aimé ? Vous aimerez aussi

«

»

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.