Menu & News

Anotherwhiskyformisterbukowski Le blog musical qui ne prend pas les enfants du bon dieu pour des canards sauvages

Chroniques à brac par

Lettre ouverte au Covid-19

mercredi 18 mars 2020 - Commentaire : 0

Accueil » Lettre ouverte au Covid-19

Cher Covid-19,

Alors pour commencer, ne te méprends pas. Si je dis « cher », ce n’est évidemment pas que tu aies la moindre place dans mon cœur, bien au contraire. Non, c’est plutôt que tu vas nous coûter une blinde, à moi et à mes congénères. Quand Manu 1er nous annonce que l’Etat pourvoira aux dépenses sanitaires et sociales que tu nous infligeras, et ce « quel qu’en soit le prix », on a bien compris que l’Etat c’est nous, comme dirait l’autre…

Ta présence sur la quasi-totalité de notre pays, à l’heure où j’écris ces lignes, met en exergue les différents travers de notre société. Entre ceux qui pensent (encore !) que tu n’existes pas et que c’est un coup des journalistes aux bottes du pouvoir, pour faire passer des réformes impopulaires ; entre ceux également qui, au mépris des alertes pourtant limpides, lancées par les médecins et épidémiologistes, pensent que tu n’es rien d’autre qu’une mauvaise grippe et que l’on peut continuer à se rassembler, se serrer la main et s’embrasser… Mais peut-on réellement blâmer la bêtise de ces derniers quand, le même jour, le gouvernement incite chacun de nos concitoyens à s’entasser pour aller voter au premier tour des élections municipales ? L’exemple venant du haut, l’inconséquence de nos dirigeants te permet de te propager toujours un peu plus. L’Histoire jugera…

Tu nous ouvres également les yeux sur les excès du capitalisme, de la mondialisation à outrance, de la recherche du profit au détriment du bien être humain. Avant même ton apparition sur notre territoire, l’univers hospitalier était étranglé par manque d’effectifs d’abord, mais aussi par manque de moyens. Lesquels moyens n’ont jamais manqué quand il s’est agit de sauver le monde de la finance. J’espère sincèrement que, pour une fois, nous saurons tirer les conséquences de cette crise dans laquelle tu nous plonges. Là encore, l’Histoire jugera.

Les mots du Président à ton encontre sont très forts : « nous sommes en guerre ». Nous combattons cette fois-ci contre tes soldats invisibles. Tu me diras, ça nous change un peu de notre bataille contre les fous de Dieu. Aussi lâche que ces derniers, tu t’en prends en priorité aux gens affaiblis et aux personnes âgées, même si apparemment, tu commences à diversifier tes cibles. Sauf que notre armée est composée de médecins, d’urgentistes, d’infirmier(e)s, de pompiers et autres héros, qui ont pour seules armes leur courage, leur détermination et leur dévouement. On ne les remerciera jamais assez. Je n’ai aucun doute sur le fait qu’ils finiront par gagner cette guerre contre toi. Mais au prix de quelles pertes humaines ?

Pour la première fois en temps de paix, tu nous obliges à un confinement quasi-total. Ce qui a quelques avantages. D’abord cela va permettre à chacun de réfléchir à ce qui nous a amené à cette extrémité, et à en tirer les conséquences pour bâtir un avenir meilleur pour nos enfants. Et en parlant d’avenir, la planète va beaucoup mieux respirer pendant la durée de ce confinement, ce qui devrait nous interroger (il n’est jamais trop tard !) sur l’écologie. Enfin, nous allons passer beaucoup de temps avec nos conjoints, ce qui, j’en prends le pari, va engendrer un pic de naissances pour la fin de l’année 2020. Mais à n’en pas douter non plus, il y aura une recrudescence de divorces cet été…

Bref, très (trop) cher Covid-19, le défi que tu nous lances semble être un défi d’un autre âge. Pourtant, et malgré les progrès de la science, personne sur la planète n’y est préparé. Mais il est certain que nous finirons par te botter le cul et que nous pourrons revenir à nos fondamentaux : le PSG fausse-t-il le championnat ? Les réseaux sociaux sont-ils la source de tous nos maux ? Et enfin c’est quand que Booba et Kaaris se foutent sur la gueule une bonne fois pour toutes bordel de merde ???

Covid-19

Vous avez aimé ? Vous aimerez aussi

«

»

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.