Menu & News

Anotherwhiskyformisterbukowski Le blog musical qui ne prend pas les enfants du bon dieu pour des canards sauvages

Musique, Pépite du jour par

Ce vendredi, c’est Captain Planet qui signe la pépite du jour

vendredi 29 mai 2020 - Commentaire : 0

Accueil » Ce vendredi, c’est Captain Planet qui signe la pépite du jour

Oubliez le dessin animé des années 90 et son générique fou, aujourd’hui on parle de Captain Planet et son dernier titre : Big Man.

Là, je suis clairement obligé de l’écrire en gros. Parler de Captain Planet sans jamais penser à ce dessin animé avant-gardiste et écologique est chose impossible. Pour être franc, je suis allé réviser les paroles du générique avant de me plonger dans la rédaction de ce petit article.

Quand la terre est en danger, que la vie s’en va,
Tous les gens du monde entier se tourne vers toi.
Captain planet, Captain planet
Captain planet, Captain planet, E T putain de C…

Oubliez les coups de crayon du passé et l’animation sur cellulo (tu sais, le truc où tu grillais ce qui allait bouger à chaque plan), aujourd’hui on se plonge dans un voyage exotique avec le premier single du cinquième album du producteur Charlie Wilder que l’on connaît sous le nom de Captain Planet (obviousément…) : No Visa.Prévu pour la période favorite des vendeurs de parasols, cet album signe un voyage musical dans des contrées plus ou moins lointaines. Pas besoin de passeport comme le laisse entendre le nom de ce nouvel opus.

À l’heure où le voyage le plus exotique semble être une sortie d’autoroute à 100 bornes de chez soi, c’est plutôt sympa de pouvoir prendre une autre route. Encore une fois, seul le voyage compte.

Premier single de ce prochain opus, Big Man est une pépite qui déborde de douceurs et d’exotisme avec ce balafon et les lourdes basses 808. Si Captain Planet est à la prod, c’est bel et bien la voix de Shungudzo qui fait le gros taff. Elle se balade tout au long de l’instru et lorgne du côté de Santigold voire MIA (name dropping since 91). Je ne connaissais pas cette chanteuse, mais j’adhère directement. À la manière de Sampa The Great (qu’est ce que je viens de dire…) et son #1 sur Bandcamp, elle peut largement candidater à un sacré titre dans les mois ou années à venir. Et, pour le coup, elle a déjà fait parlé d’elle à plusieurs reprises.

Et puis voilà quoi… Bonne écoute !

 

Vous avez aimé ? Vous aimerez aussi

«

»

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

1