Menu & News

Anotherwhiskyformisterbukowski Le blog musical qui ne prend pas les enfants du bon dieu pour des canards sauvages

Livres par

WHISKY OR NOT WHISKY #56 / ALICE ZENITER (RENTREE LITTERAIRE)

mercredi 9 septembre 2020 - Commentaire : 0

Accueil » WHISKY OR NOT WHISKY #56 / ALICE ZENITER (RENTREE LITTERAIRE)

Parmi les 511 romans que compte la rentrée littéraire 2020, Alice Zeniter – dont nous avions déjà parlé dans nos colonnes – revient avec Comme un empire dans un empire. Lauréate du Goncourt des Lycéens en 2017 avec L’art de perdre, l’autrice plante ici un Whisky essentiel sur la notion d’engagement.

 

“Il s’appelle Antoine. Elle se fait appeler L. Il est assistant parlementaire, elle est hackeuse. Ils ont tous les deux choisi de consacrer leur vie à un engagement politique, officiellement ou clandestinement”

Nous sommes à l’hiver 2019, en pleine crise des Gilets Jaunes. Issu d’une famille de classe moyenne, Antoine gère la communication d’un député PS à l’Assemblée Nationale. A 33 ans, il ne sait que faire de la haine populaire grandissante qu’il constate à l’égard des politiciens. Ainsi, c’est par la littérature qu’il essaie péniblement de trouver une réponse : en parallèle de sa carrière, Antoine s’est lancé dans l’écriture d’un roman sur la Guerre d’Espagne.

Pour sa part, L. fait le distinguo entre ce qu’elle nomme le dedans” et le “dehors”. Comprenez : L. mène deux vies bien distinctes. Il y a d’un côté son existence virtuelle d’activiste, où elle pirate des sites de cyber-surveillance à travers le Darkweb. Puis, il y a de l’autre son existence dans le monde du “dehors”, une “viandosphère” qu’elle ne supporte pas. C’est pourquoi, et depuis son enfance, L. préfère se réfugier dans “le monde du dedans”.

Lorsque le roman commence, L. assiste à l’arrestation de son petit ami Elias. Peu de temps après, elle fait la connaissance d’Antoine dans une soirée mondaine.

Avec un style maîtrisé, Alice Zeniter met en exergue une génération des trentenaires qui cherche à repenser la politique avec un grand P. En filigrane, Antoine et L. incarnent ces boomers qui interrogent le sens même de l’engagement politique ou militant. C’est là une génération qui demeure coincée dans un perpétuel débat, entre désir radical de nouveauté et héritage culturel de la génération X.

C’est quoi l’engagement ? Comment s’engager dans nos sociétés ultra-contemporaines ? L’engagement signifie-t-il la lutte ? Ce sont toutes ces questions qu’Alice Zeniter pose derrière le parcours de ses protagonistes.

Quelque part, Antoine est à un tournant de sa vie où il se questionne sur ses propres convictions. Il interroge en soi sa manière de s’engager pour améliorer le monde. En restant adoubé au PS, n’est-il pas devenu condescendant ? Intrinsèquement, Antoine se rend compte que le socialisme – tel qu’il est devenu – n’est plus la solution viable vers une société plus juste et plus égalitaire.

C’est pourquoi il cherche des réponses ailleurs. Par le biais de l’écriture, Antoine remet en question sa propre personne, son roman conférant à Comme un empire… plus qu’un simple récit enchâssé. En se replongeant dans la guerre d’Espagne, Antoine cherche implicitement à retrouver la fougue de son militantisme de jeunesse. Cette fougue, son ami d’enfance Xavier ne l’a pas perdue : à travers la “Vieille Ferme” bretonne, cet autre personnage continue à croire en l’utopie collectiviste. C’est là une forme d’engagement plus “décroissante”, à laquelle Antoine aspire de nouveau.

5

5

De son côté, L. se positionne en révolutionnaire farouche au moyen du hacking. Son engagement anti-système est donc sans concession, et L. reste persuadée que le “putsch” anti-capitaliste passera par un soulèvement numérique. Néanmoins, l’Ennemi n’est-il pas trop grand et bien trop puissant pour pouvoir être vaincu ? L. souffre de voir Elias croupir en prison, ce dernier étant pourtant érigé au rang des Edward Snowden ou bien des Julien

5

5

Assange.

En fin de compte, Alice Zeniter met en avant une préoccupation majeure pour notre décennie à venir. Partout, nous entendons parler d’une civilisation à bout de souffle et de “monde d’après”. Le confinement international que nous avons vécu nous force à repenser nos rapports sociaux et les sociétés dans lesquelles nous évoluons. C’est pourquoi la question de l’engagement demeure centrale, dans le sens où nous ne pouvons plus fermer les yeux.

Il y a bien un “monde d’avant” face auquel nous demeurons passifs.  Comme un empire dans un empire s’inscrit alors comme un roman fort. Il tire la sonnette d’alarme, nous renvoyant à nos propres responsabilités : si nous ne nous engageons pas, et maintenant, quel futur allons-nous construire ?

5

5

J.M.

Comme un empire dans un empire de Alice Zeniter est disponible aux éditions Flammarion depuis le 19 Août

alice zeniter

Vous avez aimé ? Vous aimerez aussi

«

»

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.