Menu & News

Anotherwhiskyformisterbukowski Le blog musical qui ne prend pas les enfants du bon dieu pour des canards sauvages

Chroniques à brac par

La pépite du jour, c’est Bicep & Clara La San

mercredi 18 novembre 2020 - Commentaires : 2

Accueil » La pépite du jour, c’est Bicep & Clara La San

Quand j’ai eu l’idée de me sortir un peu pour trouver de quoi faire une pépite, j’étais à des années lumières de me douter que j’aurai le droit à un petit coup du destin. Non pas que je sois totalement persuadé de la véracité de cette religion… Mais bon… Qui aurait dit que je pourrai faire deux voyages dans le temps avec un article. Deux instants de nostalgie avec un seul morceau et des sentiments assez contradictoires.

En vrai, c’est ce que le duo irlandais Bicep avait annoncé, il y a quelques jours en levant le voile sur un nouvel opus : Isles. Un nouvel album inspiré de leur pays natal et rempli avec « des émotions contradictoires très fortes, liées au fait d’avoir grandis sur une île ». De base, quand un irlandais te sort ça, tu lâches juste un petit « Meh » des familles et tu passes à autre chose. Le truc, c’est que c’est Andrew Ferguson et Matthew McBriar qui lâchent cette phrase.

Quand on sait que la paire est à l’origine de quelques tubes à fort potentiel émotionnel,
on part sur la promesse d’un truc magique.

Depuis 2008, les deux blogueurs ont réussi à produire de très très belles choses. S’il ne faut en retenir qu’une, on pencherait naturellement pour leur premier album : Bicep. Véritable ovni musical cuvée 2018, mais clairement produit comme un truc de 2318. Un album qui chopait toute l’attention simplement par son écriture. Les morceaux passant tantôt par la vitesse tantôt par la lenteur. Un contraste continu qui, au final, se résumait en une espèce de concerto pour machines de chambres. Un seul morceau et des mouvements successifs construisaient un truc entier. C’était le premier voyage dans le temps.

On est maintenant en 2020. C’est la full merde et on se demande à quoi demain ressemblera. C’est alors que Bicep fait son retour après deux ans de quasi-silence pour nous annoncer un nouvel opus pour 2021. Le genre d’annonce qui te montre qu’une année peut être pourrie jusqu’à l’os et devenir encore plus longue. C’était la promesse du duo avec Apricots. Un premier titre annonciateur d’un LP prévu chez Ninja Tune (bah tiens !) pour début 2021.

Un mois plus tard, ils reviennent avec Saku et un feat transcendantal. Me revoilà en 2014 et le premier EP de Neptune Safari. Un opus tout inscrit dans l’ère du temps avec une londonienne encore inconnue dessus : Clara La San. La dame est cool et porte, avec son timbre charnel, la prod acidulée de Morning Sun. Vu l’époque, on est content de voir le titre se balader sur les « electroposé » du Youtube de 2010. C’était le second voyage dans le temps.

6 ans plus tard, c’est au tour de Bicep de proposer cette cerise sur le sundae. Faire revenir Clara La San dans mon entourage et la faire participer à ce qui s’annonce comme déjà comme l’un des albums de 2021. Nous voilà bien loin des vocaux de Apricots qui faisaient pâlir Fakear. Ce nouveau titre, Saku, est à l’opposé total du précédent. Il reprend la barre pour un presque-demi-tour complet vers le UK garage arrangé à la sauce footwork avec des synthés cosmiques. Clara La San prête sa voix au duo pour un délire 100 % envoûtant et un passage vers le RnB des années 90. Quand on voit ce que ce morceau arrive à proposer, l’autre apparition de Clara sur la tracklist fait déjà frémir d’impatience.

Encore une fois, Bicep met lourd et s’impose comme une des références du « je vous balade en musique ».

Avec un rythme de sortie comme celui-là, on s’imagine que le duo nous prépare une autre surprise pour Noël. On imagine un titre plus posé pour coller à ce contraste mensuel. En tout cas, ils reproduiront l’expérience de leurs live le 26 février 2021 avec une performance en stream aux côtés de ces messieurs de Black Box Echo.

Je vais pas attendre février pour écouter la suite. Ninja Tune annonce l’album pour janvier et si vous êtes du genre à soutenir les artistes, la release Bandcamp et les galettes seront postées aux alentours de Noël. Bref, la question est vite répondue.

PS : allez écouter Atlas. C’était dans les premiers délires de ce renouveau de Bicep. Ça foutait les poils et ça préfigure encore plus la suite.

Vous avez aimé ? Vous aimerez aussi

«

»

  • Je tombe sur cet article en faisant une recherche sur Clara La San et clairement je suis pas déçu. Ca fait plaisir de voir d’autre gens aussi passionnés par BICEP que moi. La bise et RDV en Janvier pour la release !

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.