Saturday, September 25, 2021

Lorenz Rhode signe la pépite du jour et c’est bon !

Sandpaper, c’est le nom du titre. Moins douloureux que son homologue français, c’est surtout une pépite qui fait BEAUCOUP de bien.

On est tous d’accord sur le fait que se lever le matin c’est jamais simple. Un chausson trop loin, un réveil trop faible et la chaleur de la couette. Pliée sous les pieds pour les experts et juste posée pour les néophytes, peu importe. Le truc c’est que ce lever relève souvent de l’exploit pour beaucoup d’entre nous. Faut se bouger et, ce matin, faut danser dès le réveil.

Je sais que j’en demande beaucoup trop à certains pour le coup. Au p’tit matin alors que même le minet potron est encore en train de faire des bulles c’est même pas la peine. Et pourtant, j’ai trouvé le truc qu’il fallait pour me lever. Le son qui m’a fait danser alors même que j’étais encore en tenue de soirée. J’ai hoché la tête comme ma théière et j’ai renversé partout la confiture.

Entre ça et la fin de la confinade, j’avoue que la journée commence bien. Mais ça, c’est quoi ? C’est le dernier titre de Monseigneur Lorenz Rhode : Sandpaper. L’homme pour qui le clavier est un moyen de faire l’amour à ses auditeurs. Le producteur qui rythme le matin après avoir fait guincher pas mal de monde sur les dancefloors oubliés. Monsieur Rhode c’est la touche de funk qui manque à la nu-disco ou l’indie dance. C’est aussi le mec qui faisait déjà rêver avec sa talkbox avant que les gens ne s’y intéressent sur TikTok. Génération condamnée et avance d’un coup d’un producteur trop discret. Encore que, Lorenz a déjà fait parlé de lui chez Kitsuné et Exploited (de la plus belle manière).

Bref, Lorenz Rhode, c’est une lettre d’amour à la house. La vraie. Celle qui te pousse à te déhancher en peignoir. Celle qui te fait taper du pied pour tasser ton rembourrage Isotoner à 10 balles. C’est l’amour à l’état pur et le groove tout droit tiré d’un machine.

Sandpaper. Sous ses airs de titre 100 % DJ friendly, c’est un peu la tuerie qu’on attend pas. Le petit bisous sur le sommet du crâne. La petite caresse dans un coin du cou. La promesse d’une journée pas si pourrie. Le début du beat, c’est le climax du matin. Soyez rigide. Soyez souple, mais surtout lâchez-vous. Le ridicule ne tue pas et en slip on peut lâcher de superbes stances.

J’ai plus rien à vous dire. Dansez mes amis.

Et n’oubliez pas la sainte faveur.

Show More
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.