Wednesday, May 25, 2022

Garorock et le Hellfest annulés, ça pue du cul pour les festivals

La Ministre de la Culture Roselyne Bachelot a annoncé jeudi 18 février que les festivals pourront se tenir cet été avec une jauge maximale de 5000 spectateurs‧trices, masqué‧es et assis‧es, en salle comme en plein air.

L’équipe de Garorock  et celle du Hell Fest ont annoncé l’annulation de leur festival quelques jours plus à l’instar des Solidays. En effet, les équipes considèrent à raison, que la différence et le public ciblé par leurs événements ne sont pas compatibles avec les propositions annoncées. En même temps, on peut comprendre que 5000 métalleux‧euses assis devant Slipknot à bouger la tête, c’est cocasse.

Dans ces sens, dans un communiqué officiel publié ce 19 février par le Syndicat des Musiques Actuelles (SMA), les professionnel·les interpellent le gouvernement : “de nombreuses esthétiques musicales (électro, hip-hop, métal, rock, etc.) sont incompatibles avec la configuration assise et cette annonce menace leur tenue”. La vraie question est donc : faut-il organiser à minima dans des conditions très contraignantes ou ne pas organiser du tout ? Certains ont déjà choisi, d’autres prendront le même chemin à mon avis. Perso, je pense que ça sert à rien d’organiser quelques choses si on reste assis mais je comprends aussi que les intermittents doivent bouffer et donc travailler.

En bref, ça sent pas bon et on soutient fort les festivals et les intermittents pendant cette difficile période.

festivals

Show More
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.