Tuesday, September 28, 2021

Picasso, c’était pas un mec bien (mais alors pas du tout)

L’excellent podcast Vénus, s’épilait-elle la chatte, revient sur Picasso et tu vas voir c’est intéressant (mais sordide)

Vénus s’épilait-elle la chatte ? est un excellent podcast de Julie Beauzac. Il déconstruit l’art, son histoire occidentale en proposant un point de vue féministe et inclusif. Il t’explique comment l’art à travers les ages a renforcé la domination masculine.

A la base, je n’y connais rien en histoire de l’art et encore moins sous ce prisme. Mais c’est passionnant. On apprend beaucoup. Je n’avais pas réalisé comment cette domination était induite de toute part. C’est un putain de bon podcast.

Mais revenons à l’épisode sur Picasso. Tout le monde connaît l’artiste, son œuvre. Mais saviez-vous qu’il est difficile de décrire l’homme sans utiliser des mots grossiers ? Saviez-vous qu’il avait réussi l’exploit d’être aussi détestable vivant que mort ? J’étais très loin de penser quel horrible personnage c’était. Ah et petit spoiler, non il n’était pas engagé même s’il a fait Guernica.

Au de la du portrait, cela pose la fameuse question de la différenciation entre l’homme et l’artiste. Et encore plus loin, de la transmission de valeur au travers de la glorification d’homme toxique. Et encore plus de la façon dont on retient les œuvres en oubliant les hommes. Je vous laisse méditer là-dessus. Julie Beauzac vous donnera tous les éléments qu’il faut pour y réfléchir.

Show More
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.