Tuesday, September 28, 2021

La pépite du jour vient de Corée du Sud (et ce n’est pas BTS)

Parce qu’en 2021, on peut encore parler de Corée du Sud et de musique sans parler de BTS.

Les sept de Séoul sont omniprésents ou pas dans toutes les grosses cérémonies de prix et montrent la force de la K-Pop. Ce courant musical qui transforme ton cerveau en un nuage bonbon rose ou toute pensée laisse place à un torrent de guimauve kawai. Les coréens ont su exporter ce style musical que l’on doit aux américains (oui) et aujourd’hui, des entreprises sont intégralement construites et font du biff sur le dos d’ados sous botox. La K-Pop, c’est la matière première de l’industrie culturelle coréenne et pas besoin d’un brevet de technicien supérieur pour le voir (lel).

Laissons derrière nos jeux de mots pour se concentrer Park Hye Jin. Une artiste qui sort clairement du lot. Une nana qui cumule les casquettes de productrice, DJ et rappeuse. Même si elle a failli tomber dans la simplicité, 박혜진 s’est perdue sur Soundcloud et a fait la découverte de la house via les milliers de releases qu’on peut y trouver. Une plongée qui se transforme en révélation pour la coréenne. Elle se met aux platines et chope une résidence en 2015. Trois ans plus tard, elle sort un premier EP et devient la chouchoute des critiques. Les anglophones de Mixmag parle d’elle comme le « l’une des stars de l’année passée ». Ce qui est aussi space que beau et la dirige vers la maison Ninja Tune où elle continue son ascension.

Nous voilà en 2021 et Hye Jin (c’est son prénom) revient avec Y Don’t U qu’elle sort en collaboration avec Clams Casino. Si si. Le mec qui a sorti I’m God en 2011. À l’époque, Facebook ressemblait à quelque chose (ou rien), les USA avait un vrai président et DSK lançait une campagne promo pour Sofitel. Bref, Clams Casino a déjà fait couler pas mal d’encre et, aujourd’hui il a bossé avec A$AP Rocky, FKA Twigs et feu Mac Miller. Bref, un joli CV qu’il achève avec mademoiselle Park. Pour Y Don’t U on retrouve également le duo Take A Daytrip qui ont déjà bossé avec Travis Scott & Kid Cudi et le fou Lil Nas X.

En résumé, ce morceau est fait uniquement par du beau monde. On se retrouve avec une prod magique quoi qu’un peu nostalgique sur laquelle la coréenne chante en duo avec elle-même dans sa langue natale. Une recette qu’elle a déjà utilisée par le passé qui lui permet de parler  de chagrin d’amour et le rejet en glissant de manière fluide entre les voix mi-parlées mi-chantées du refrain. Une release qui continue de placer la star des réseaux sociaux au rang d’étoile de la house lo-fi.

Show More
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.