Wednesday, December 1, 2021

The Wild at Heart : Pikmin chez les indés


NINTENDO.

À la seule évocation de ce nom ressurgissent, pour moi comme pour beaucoup de personnes, des souvenirs lointains de jeux vidéo partagés entre amis d’enfance ou entre fratrie. Leurs jeux ne recherchent pas l’excellence graphique ni une quelconque expertise dans les scénarios. Leur but est tout autre. Faire de leurs jeux une expérience fraîche et fun. L’école du gameplay diront certains. Alors quand on est à cette place, il n’est pas rare de voir poindre des jeux à l’inspiration Mario ou Zelda. Mais à ma connaissance aucun jeu ne s’était aventuré à singer Pikmin. 


Le cœur a ses raisons

Vous incarnez Wake, jeune garçon de 12 ans vivant avec son paternel. La relation du petit garçon avec son père paraît compliquée et son absence apparemment régulière pousse notre héros à prendre la poudre d’escampette pour s’enfuir en forêt. Là-bas Wake va faire la connaissance de Gris-Manteau, vieil ermite protégeant la forêt contre ‘’le jamais’’ avec l’assistance d’autres personnages haut en couleurs. Wake va prendre part au conflit par l’entremise des Farfelins, petites créatures forestières aux pouvoirs et variétés multiples.



SAUVAGE…. D(I)EHORS

Le jeu s’articule comme un metroidvania à savoir des lieux inaccessibles pour le joueur tant que la compétence spécifique ne soit récupéré par celui-ci. Ce genre de système appel invariablement à des allers-retours incessant à travers toute la carte du jeu. Heureusement des points de sauvegarde, mais aussi de fast travel jonchent l’étendue de la carte. 

Le jeu alterne également des phases de jour et de nuit où le joueur doit revenir à un campement. L’intérêt de la nuit est somme toutes très relative.

 

L’école du gameplay

Deux grandes phases de gameplay s’entremêlent :


Des énigmes environnementales nous demandant de jouer avec les différents types de farfelins (immunisé contre le poison, contre le feu, la glace etc.) ainsi que jongler entre Wake et son ami Kirby qui arrive un peu plus tard dans l’aventure. Même si l’ajout de Kirby au milieu de l’aventure redonne un petit coup de fouet aux puzzles, ils ne seront jamais bien fous et inventifs.

Des combats ne demandant aucune dextérité hors du commun ou un skill impressionnant. Notre rôle étant juste d’envoyer nos farfelins se mettre à la cogne avec les ennemis et regarder tout ce joli beau monde s’en donner à cœur joie. Très vite ces phases sont redondantes et pas franchement transcendantes.

Farfelins de lumière

La force première du titre tient en sa direction artistique. D’une 2D digne d’un livre d’illustration pour enfants, The Wild at Heart embarque également Amos Roddy à la bande son. Le garçon, connu pour la bande originale d’In other waters l’année dernière, sert une partition discrète, mais toujours dans le ton du jeu : aventurière et forestière.


Conclusion

The Wild at Heart n’est pas un mauvais jeu. Il brille par sa musique, sa direction artistique cohérente et chatoyante et son univers prenant. Malheureusement le jeu tire en longueur et les phases de combat sont inintéressantes au possible pendant que les phases de puzzle ne cassent pas trois pattes à un farfelin. On s’ennuie assez rapidement et le jeu n’arrive pas à se renouveler assez. De plus le scénario, de prime abord profond, se confond rapidement dans un classicisme mièvre et dénote au final avec l’expérience du joueur.

Malgré tous ces griefs, je ne peux que conseiller le jeu pour un public plus jeune. En effet avec sa difficulté toute relative et son écrin attirant, le jeu est un candidat sérieux pour les enfants. De plus le cycle jour/nuit (15 min environ) permettra même aux parents de gérer le temps de jeu de leurs bambins en semi-autonomie.

Au final il restera de The Wild at Heart un bon début de jeu avec un univers intéressant, une patte artistique et de bonnes musiques. Le studio Moonlight Kids a mis du cœur à l’ouvrage et ça se sent malheureusement il leur manque la fraîcheur et le fun d’un jeu Nintendo. 

The Wild at Heart, développé par Moonlight Kids, édité par Humble Bundle et sortie le 20 mai 2021 sur Xbox et PC au tarif de 24,99€ ou inclus dans le Game Pass console et PC. 

Show More
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.