La playlist de l’année 2021

L’équipe AOW te propose ses pépites de 2021.

La sélection de Rino

Nick Cave of course, parce qu’année après année il n ‘a de cesse d’agrandir son œuvre déjà immense et de s’imposer peut-être comme le plus grand des quarante dernière années. Le Boss c’est lui.

Vient de sortir un recueil (le deuxième volume) de faces B et raretés enregistrées avec ses mauvaises graines mais en début d’année est sorti l’album Carnage avec son fidèle acolyte Warren Ellis. C’est de toute beauté, comme toujours. En est extrait Balcony Man :

Puis My Morning Jacket et The Devil’s in the details. J’en ai déjà parlé par ici alors je ne vais pas m’étendre. Juste, ne vous laissez pas effrayer par les presque dix minutes du morceau.

C’est que la chanson prend son temps, pas le votre. Deux minutes pour vous faire rentrer, vous accueillir, vous installer. Et puis vous êtes bien là, à côté de la cheminée, dans un club en sirotant un cognac XO. Les dernières minutes vous raccompagnent vers la sortie, sans vous brusquer. Mais, sûr que vous aurez envie d’y revenir.

Et puis un troisième pour la route, un des plus beaux albums de l’année à mon goût, le Hey what de Low. Eux aussi creusent leur sillon depuis près de trente ans pour notre plus grand bonheur. Extrait, Days like these :

La sélection de Charlie

Finalistes du « X Factor » local, vainqueurs du festival culte de Sanremo, nos amis italiens de Måneskin ne sortaient pas vraiment de nulle part. Mais on est bien en peine de trouver une ascension aussi fulgurante que la leur : couronnés à l’Eurovision fin mai, leur reprise de Beggin’ était ensuite partout et on les a vus chez Ellen, chez Jimmy Fallon, en première partie des Rolling Stones et jusqu’aux Grammy Awards. On est à la limite de l’overdose, mais comment leur en vouloir ? Leur chanson gagnante (Zitti e buoni) n’est même pas la meilleure de leur sautillant album Teatro d’ira . S’il fallait en choisir une, j’hésite entre la délirante Mammamia et la déchirante Coraline. Funk, hard ou heavy : on a surtout vu 4 rockeurs jeunes et sexy vivre leur meilleure vie. Et ça, comme dirait l’autre, ça fait zizir.

Un autre quatuor a guidé mon année (ils sont mon top stream selon Deezer) : les catalans de Manel ont envahi mes oreilles et mes yeux avec leur clip pop très Midsommar. Une invitation à profiter de la vie, qu’on soit en train de marcher dans la rue ou de se doucher dans un hôtel de luxe (la fameuse « Tipus Suite » du titre). « Vis bien, gamin. Demande-toi chaque jour si tu peux mieux faire. Et meurs bien, gamin. Ton avion peut s’écraser à tout moment ! »

Viu bé, minyó, viu bé, minyó, planteja’t cada dia si ho saps fer millor

I mor bé, minyó, mor bé, minyó, com la Mary Santpere, dintre d’un avió

La sélection de Charles

Alors je vais faire dans le simple et dans l’efficace. Elles sont deux, elles viennent de l’île de Wight et elles font du post punk. Wet leg a retourné le second semestre 2021 et va retourner l’année 2022 avec leur premier album qui sort le 8 avril prochain. Ca envoie du lion et ça se répète en boucle :

On the chaise longue, on the chaise longue
On the chaise longue, all day long, on thе chaise longue

Plus furieux qu’un renard à neuf queues voici les nantais de Mad Foxes et Crystal Glass. Ce titre montre que le rock francais est florissant et qu’il y a tout un tas de groupes géniaux à découvrir. Crystal Glass est furieux et calme à la fois. Le clip est bien fait ce qui ne gache rien. Ecoutez moi ça.

La sélection de S@b

Onyx Collective est l’un de mes coups de cœur de l’année. Ce collectif new-yorkais transmet de bonnes vibrations avec son single Tango sorti en août dernier. L’ambiance Jazz & Soul dégage une bonne humeur avec un groove à la fois joyeux et tranquille :

Mon autre coup de cœur s’appelle Pokey LaFarge. Ce voyageur du temps originaire du Midwest a un don pour faire revivre la musique des années 50-60 en y ajoutant une fraîcheur innovante et son morceau Fine to Me en est une belle preuve.

Avec cet extrait de son album sorti en octobre, Pokey LaFarge nous transporte dans un mélange de rock ‘n’roll, de blues et de jazz sur un rythme qui swing et te donne envie de danser dès les premières notes :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.