Wednesday, January 26, 2022

Vous êtes probablement passé à côté #9 The Shaolin Temple Defenders

Vous êtes probablement passé à côté des Shaolin Temple Defenders et de Take it slow.


Comme leur nom ne l’indique absolument pas, les Shaolin Temple Defenders sont Français, ils font du Funk et ne défendent aucun temple.

Abstraction faite de ce nom probablement choisi lors d’une soirée de beuverie ou à l’occasion de la perte d’un pari, il faut reconnaître que leur groove est méchamment en place et ils font partie des dignes représentants de la riche scène Soul Funk française (Malka Family, Charlie and the Soap Opera, Malted Milk, etc…) de ces dernières années.

Le morceau original est réalisé en compagnie de Gift of Gab de Blackalicious, génial groupe de Hip Hop (mon petit conseil c’est Side to Side) mais la version présentée est la version studio live de « Ramdam dans les bureaux ». Plus représentative de leur son, le chanteur, Emmanuel Guérin-Ponjouanine (ben oui mais ce n’est pas de sa faute…) y donne la pleine mesure de son coffre et de sa tessiture. Et il envoie sacrément ! Une autre raison, plus terre à terre, est que c’est clairement un groupe taillé pour le Live.

The Shaolin Temple Defenders

Vous ne serez épatés par aucun solo, vous ne découvrirez aucune nouveauté, juste un groupe fantastiquement homogène, biberonné à la Soul Funk de la fin des années 60 début 70 (je miserai bien une piécette sur Otis Redding) et qui maîtrise parfaitement ce qu’il fait.

C’est léché, carré, millimétré et c’est le groupe et sa discographie en général que je vous invite à découvrir.

Car ce n’est pas du Funk d’importation bourré de saletés ça Messieurs-Dames ! C’est du Funk à l’ancienne, fait avec amour, avec tous les ingrédients qu’il faut : batterie, guitare, basse, orgue, saxophone et trompette. Ça fait partie de ces morceaux qui n’ont rien de révolutionnaires mais qui sont efficaces au possible et qui vous donnent pleinement ce que vous attendez d’eux : du rythme et du plaisir !

C’est comme de la pommade quand on a un coup de soleil, comme une lumière qui éclaire quand il fait noir, comme un verre de jus de pruneaux quand on a un mauvais transit : ça fait du bien.

Malgré le titre qui vous dit d’y aller doucement, écoutez ça au réveil, ça vous mettra une patate d’enfer comme disent les jeunes.

Foncez découvrir The Shaolin Temple Defenders et Take it slow.

Show More
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.