Tuesday, July 5, 2022

C’est quoi le post punk ?

On en parle beaucoup, on dit même qu’il y a un renouveau, mais c’est quoi en fait le post punk ?

Le post punk est un genre apparu à la fin des années 70 pour qualifier la musique de plusieurs groupes comme Siouxsie and the Banshees, Joy Division, Gang of four et plein d’autres.

Le post punk, plus noir, plus intelligent et moins capitaliste

Le post punk arrive donc vers 1977, juste après l’apogée du punk. Les sex pistols et d’autres se sont fait récupérer par le capitalisme et les majors. Le punk qui était là pour contrer la luxure des stars du rock et l’ordre établi a finalement choisi de prendre la chambre d’à côté au Carlton. Les aficionados, pas dupe, se tourne donc vers une frange qui n’a pas bougé d’un iota dans l’esprit et dans le coeur.

Le post punk est ainsi, au-delà de la musique, une volonté de garder l’esprit anticapitaliste et anti système. Pour faire un parallèle, c’est un peu comme quand on s’est aperçu que les socialistes mangeaient dans des restaus étoilés. Certains sont restés, d’autres ont préféré partir.

Et avec ce départ, si on peut s’exprimer ainsi, a entraîné une calvalcade de sous genre et de nouveau mouvement. Je vous l’ai pas dit, mais les artistes Post Punk, ils étaient un peu plus calés en musique et arty. Autant le groupe de punk de base, c’était aussi et surtout prendre des instruments et jouer fort (même si mal), autant ce nouveau genre est plus construit, plus mélodique.

Dès lors, certains vont pas mal utiliser les claviers et faire du New Wave comme Joy Division et New Order. D’autres, plus Hardcore, vont crier un peu plus et faire pogoter une génération comme les Dead Kennedys. D’autres encore, feront du punk hardcore plus mélodique, comme Bad Religion. Je te cite pas tout car il est complexe de donner le certificat de paternité officiel au punk, mais j’aurais pu également parler du No Wave et de l’Indus. En effet, tout ça est arrivé à peu près en même temps et leurs racines vont un peu plus loin que la fin des années 70.

Ensuite, ses courants ont eu aussi évolué, comme des enfants prenant leur envol ou comme Edouard Philippe créant son mouvement politique (elle est osé celle la). On a eu ensuite le skate punk, le trashcore et bien d’autres. Surtout, certains groupes que j’ai cité précédemment (comme Bad Religion) n’ont pas arrêté leur carrière et jouent toujours.

Puis nous voila dans les années 2020 et un renouveau du post punk de la fin des années 70. Fontaines DC, Idles, Black Midi, Black Midi, Black Country New road, Yard Act, Viagra Boys, Wet Leg, L’objectif et bien d’autres reprennent les codes, se les approprient et créent un son, non pas neuf mais tout aussi attrayant (à mes oreilles). Surtout, les internets et le reste ont mondialisé cette musique et multiplient le nombre de groupes pour mon plus grand plaisir et je l’espère le vote.

Show More
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.