Menu & News

Anotherwhiskyformisterbukowski Le blog musical qui ne prend pas les enfants du bon dieu pour des canards sauvages

Cinéma / Série par

Yves saint Laurent : de l’enfant de chœur à l’artiste torturé.

lundi 20 janvier 2014 - Commentaire : 0

Accueil » Yves saint Laurent : de l’enfant de chœur à l’artiste torturé.

Yves saint laurent, créateur de mode
Affiche du film YSL

Ce film se divise en deux parties: la 1ère aborde la jeunesse et la reconnaissance du talent de Yves. La 2ème plus sombre, avec son succès retentissant, traite de son homosexualité et de ses penchants pour la drogue.

Biopic. Bio quoi ?

Avant toute chose une petite parenthèse sur le genre biopic qui prend de plus en plus d’ampleur dans le cinéma. Revenons sur sa définition :
« Un film biographique, également connu dans le milieu du cinéma sous l’anglicisme « biopic » (contraction de « biographical motion picture »), est une œuvre cinématographique de fiction, centrée sur la description biographique d’un personnage principal ayant réellement existé. Les événements et l’environnement de son époque sont donc subordonnés à son récit. » Source Wikipedia. Et qui dit biopic ne dit pas biographie, bien trop réducteur.
Ce sujet passionne, fédère, puisque le nombre de films augmente de façon fulgurante. Par exemple : de 1990 a 1999 ce sont 143 films qui sont sortis. De 2000 a 2009 on en compte 383 et de 2010 a 2019 près de 418 prévus ! Fin de la parenthèse.

Yves Matthieu, l’éphèbe amant de Pierre berger

Yves saint laurent - Pierre Bergé
Yves saint laurent et Pierre Bergé

Pierre Niney nous livre une prestation de haute couture (ouais elle était facile). Ne connaissant pas YSL jeune, Je ne pourrais vous dire si la ressemblance est frappante mais le style, l’allure, les mimiques, le sont assurément d’après les retours de ceux qui l’ont côtoyé.
Il a fourni un tel travail pour lui ressembler qu’il a mis plusieurs mois à s’en défaire nous confie Pierre.
Propulsé à 21 ans à la tête de la maison Dior, celui-ci étant décédé, il relève le challenge emplit de sagesse, de réserve, et de timidité. Puis lors de son premier défilé triomphal, il fait la connaissance de Pierre Bergé, une rencontre qui va bouleverser sa vie, son œuvre.
Très touchant dans la manière de montrer leur amour naissant, le réalisateur nous emmène sans fioriture et sans excès de style dans leur vie intime et professionnelle. Ce qui m’a particulièrement plu c’est la manière justement de lier ces deux univers. Tout est parfaitement mêlé. Intime et professionnel ne font qu’un, qui a pour conséquence de créer des tensions fortes au sein du couple.
Leurs présences occultent aisément celles des autres qui sont honnêtes mais sans plus. Je pense notamment à la prestation de Charlotte Lebon. On ne voit qu’eux deux sans en être lassé, suivant leur pérégrinations aussi magiques que tragiques. De plus leur homosexualité dévoilée est à l’écran parfaitement naturelle, fait partie d’eux et n’est à aucun moment mal vécu ni mal vu par leur entourage. Un traitement simple sans surenchère.

Yves saint laurent entre amis
Yves saint Laurent entre amis

YSL et Pierre berger: un couple écorché vif.

Cette seconde partie est plus marquante et chargée en émotions. Jalil Lespert nous plonge dans les travers sombres de la vie d’ Yves. Impossible de dissocier Yves de Pierre Bergé son mentor et protecteur sans faille. Joué par l’excellent Guillaume Gallienne, il livre une prestation tout aussi remarquable dans un registre qu’on ne lui connaît pas. Toujours aux côtés de son amoureux, il affiche une prestance quasi systématique. Du coup, lorsqu’il finit par craquer devant l’exubérance d’Yves, on découvre une autre personne ! Saisissant.

Je me suis vraiment pris d’empathie pour YSL et son côté artiste torturé. Cela a fait écho chez moi à cette célèbre citation de Picasso : « Tout acte de création est d’abord un acte de destruction. » YSL penche du côté obscur de la mode, tombe dans les excès de drogue et d’alcool, mais malgré tout fournit un travail colossal et salué lors de son dernier défilé à la fin du film, s’achevant par les applaudissements pour le maître d’oeuvre, toujours aussi timide à vouloir se montrer sous les projecteurs. Le tout parfaitement accompagné par la bande son de Ibrahim Maalouf, vous assure de passer un bon moment et surtout de découvrir une vie pas comme les autres !

[youtube]http://youtu.be/fkJmDfmEams[/youtube]

Vous avez aimé ? Vous aimerez aussi

«

»