Menu & News

Anotherwhiskyformisterbukowski Le blog musical qui ne prend pas les enfants du bon dieu pour des canards sauvages

Cinéma / Série par

Cobra de Buichi Terasawa la série animée culte des 80’s

mardi 16 juin 2015 - Commentaire : 0

Accueil » Cobra de Buichi Terasawa la série animée culte des 80’s

20040408135827_18

« Cobra » si ce nom n’évoque rien pour vous, c’est soit que vos parents vous avaient enfermé dans un placard ou que vous n’étiez pas adepte de la mythique émission Récrée A2. « Cobra » est un héros sans peur et sans reproches crée par le japonais Buichi Terasawa à la fin des années 70. Prenant son inspiration des vieux serials, de « Star Wars », de « James Bond », de  »Barbarella » et de l’univers des Westerns spaghettis, il est surtout imprégné d’une sensualité et d’un érotisme latent incarné par les multitudes de superbes créatures toujours légèrement vêtues que croise notre héros, ce qui laisse parfois quand on le regarde de nos jours un certain parfum de misogynie qui pourtant à l’époque était si potache et au final fort innocent.

515x330_cobra-toujours-bien-entoure

Mais ce héros qui est il ? Un pirate de l’espace impitoyable, qui a pourtant une morale et surtout un sens de l’humour a toute épreuve. De son vrai nom Johnson, simple employé de bureau, ne rêve que d’aventures. ?Un jour il se rend chez la société Dream Corp, qui vend des rêves, et demande un rêve d’aventure artificielle. Il rêve alors qu’il est Cobra, un aventurier légendaire disparu depuis plusieurs années, et qui porte le psychogun (plus connu sous le nom de rayon Delta, en France), une arme surpuissante, à la place de son bras gauche. ?Mais est-ce vraiment un rêve ? Accompagné de son acolyte Armanoide une femme cyborg il va vivre une multitude d’aventures au travers d’univers fantastiques et exotiques peuplés de créatures et autres pirates, extraterrestres et robots de toutes sortes.

eGtqOWN2MTI=_o_cobra-space-aventure-1931---une-belle-french

Pour l’apparence de Cobra, Buichi Terasawa s’est inspiré du physique et de la gouaille légendaire de notre Jean Paul Belmondo national, la chevelure blonde en plus. Le dessinateur, étant un fan de l’acteur français, n’a pas seulement rendu les traits physiques de Bebel à Cobra. Il a aussi donné à son personnage certains traits de son caractère dans ses films : charmeur, toujours prêt à emballer une jolie fille, garde toujours un sang-froid teinté d’ironie dans toute situation, un peu grande gueule aussi. A noter que pour le visage original de Cobra, celui que le personnage arborait avant d’opter pour une opération esthétique afin d’échapper à ses ennemis et qui apparait dans quelques flash-backs, Terasawa semble s’être cette fois inspiré de celui d’Alain Delon (heureusement qu’il a changé de gueule), le grand rival de Belmondo. Cobra c’est surtout des épisodes riches en rebondissements et en humour.

images

En tout cas sachez que de nouvelles aventures de l’inénarrable pirate de l’espace ont récemment été adaptés en une nouvelle série faisant suite à celle des années 80. La série original n’était pas complète et même avec cette nouvelle série la totalité des aventures de Cobra n’est toujours pas complète. Certains épisodes comme celui du Rugball, ou celui du robot géant constitué de milliers d’autres robots resteront dans les mémoires. Au final Terasawa aura inventé l’un des personnages les plus marquants du 9 ème art et surtout l’un des plus marquant de notre enfance.

Générique du dessin animé d’origine.

Trailer de la nouvelle série

Vous avez aimé ? Vous aimerez aussi

«

»

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *