Menu & News

Anotherwhiskyformisterbukowski Le blog musical qui ne prend pas les enfants du bon dieu pour des canards sauvages

Cinéma / Série par

Logan de James Mangold une honorable tombée de rideau pour Wolverine…

mercredi 8 mars 2017 - Commentaire : 0

Accueil » Logan de James Mangold une honorable tombée de rideau pour Wolverine…

 

Le désormais systématisme des productions hollywoodiennes mettant en scène le bestiaire super héroïque des firmes Marvel ou DC a tendance a vous lasser, raz le bol de ses adaptations parfois insipides, parfois se pensant adulte alors qu’en réalité elles sont d’une puérilité et d’une bêtise déconcertante. Cependant et à mon avis hormis les aventures de Batman au cinéma, DC ne brille pas vraiment au cinéma comme le fait Marvel avec son riche univers étendu qui comprend de plus en plus de films originaux comme Les Gardiens de la Galaxie ou DeadPool. Et c’est a James Mangold que revient une nouvelle fois la tache de réaliser une troisième séquelle aux aventures solo de ce bon vieux Wolverine alias Logan.

 

Car si Logan n’a pas eu droit a une trilogie équivalente en qualité avec un démarrage certes fun mais parfois complètement con premier opus, le choix de James Mangold fort bon faiseur ayant réalisé l’excellent Copland, fut au final des plus judicieux car Wolverine 2 le combat de l’immortel était une assez bonne réussite. Ici Mangold fort du succès honorable de son second opus rempile et cette fois a pu faire valoir ses exigences scénaristiques. Il traite du Logan de façon bien plus intimiste qu’il ne l’a jamais été et offre à Hugh Jackman la liberté d’interpréter le personnage qui a fait sa gloire avec une bien plus grande amplitude.

 

Cette fois ci James Mangold a décidé de faire fie des éléments principaux de l’univers X Men auquel appartient Logan et crée une sorte de réalité alternative dans laquelle le personnage de Logan évolue de façon bien plus dark et réaliste que l’univers filmique et des comics et de ces canons prédéfinis.  Donc si déjà vous étiez déçu dans les précédents opus de ne pas trouver  de costumes ridicules en Licra et  d’un déluge d’effets spéciaux passez votre chemin, ce qui serait assez dommage même si Logan n’est pas non plus le chef d’œuvre crépusculaire dont tout le monde fait l’éloge. De plus Mangold prend une liberté assez étrange qui elle aussi est quasi exempte d’explications, comme le fait qu’il n’y ai plus de Mutants et aussi du fait que des comics books inspirés des aventures des X Men sortent pour les enfants de façons un peu trop enjolivés et romancées au gout de Logan qui ne se reconnaît pas dans ses graphiques novel.

L’histoire en est fort simpliste : Dans un futur proche, Logan devenu chauffeur de limousine indépendant tente de survivre et s’occupe de son vieil ami le Professeur Xavier dans un repaire caché à la frontière mexicaine. Il n’y a plus  eu de nouvelle naissance de mutants depuis plus de 25 ans et ces derniers semblent avoir tous été exterminés. Mais Logan va bientôt sortir de sa discrète retraite pour aider une jeune mutante traquée par une dangereuse organisation.

Qu’en est il donc de ce troisième et dernier opus des aventures de celui qui est aussi baptisé au Québec Carcajou ce qui entre nous le fait bien moins que Wolverine ou que son ancienne appellation française Serval et qui s’inspire en partie du comics Old Man Logan de Mark Millar and artist Steve McNiven. Et bien pour être honnête si le film est une bonne surprise, il n’est pas non plus la perle attendue et annoncée. En effet le film est parfois vraiment trop inégal et bien trop exempt d’explications et si il se démarque de l’univers des X Mens il ne respecte pas non plus certains éléments de sa propre trilogie. Mais bon si l’on n’est pas trop geek plus particulièrement comics geek ces éléments peuvent passer. En réalité Logan sert principalement à l’introduction du personnage de X23 jeune femme ici gamine ayant les mêmes facultés que Logan a savoir l’ossature en adamantium et la quasi immortalité.

Car c’est bien beau, mais vu que le pourtant toujours excellent et sympathique Hugh Jackman a campé le personnage plus de 10 fois en 19 ans et que santé n’est malheureusement pas au top à cause d’une saleté de cancer. Il était tant que le bel australien tire sa révérence. Et on peut dire qu’à la vue de ce film elle l’est.

Malheureusement les inégalités plombent un peu le métrage qui s’il bénéficie de grands et magnifique moments, est parfois plombé par de petites longueurs et des passages pas loin d’être digne d’appartenir a un bon vieux VanDamme des 90’s. Qu’a cela ne tienne Logan est un bon road movie car en effet c’est sous cette forme de narration filmique toujours sympathique  que James Mangold a traité son histoire.

Malgré certains défauts, Logan reste un film honnête et généreux en baston et quasi ultra violence. Car pour le coup le film n’est clairement pas destiné aux minots tant il est parfois assez gorasse. Ce qui est drôle ce sont les similitudes volontaires ou pas avec Mad Max 2 et Mad Max 3. Car comme dans ces deux Mad Max la place des enfants est assez prépondérante et franchement certains passages de ce Logan semblent quasiment calqués sur Mad Max 3. D’ailleurs on se prend a rêver d’un Hugh Jackman pour reprendre la suite de Mel Gibson dans la peau de Max à la place du pourtant fort doué Tom Hardy, mais ça c’est une autre histoire.

Le personnage de la petite Laura alias X23 est assez jouissif et généreux et augure du meilleur pour prendre la suite de ce bon vieux Wolverine et son interprète la toute jeune Dafne Keen est vraiment charismatique et promise a un bon avenir filmique. La présence du génial Patrick Stewart qui reprend son rôle culte du Professeur Charles Xavier est aussi lumineuse et touchante. Les méchants sont assez cool mention spéciale pour l’acteur Boyd Holbrook qui interprète un mercenaire charismatique sans être trop caricatural. Seul le choix du ridicule bosse de fin fait franchement chier surtout quand on imagine que Wolverine aurait pu combattre son éternel némésis Dents de Sabre une ultime fois.

logan

Malheureusement ce qui est décrit comme un film ultra émouvant et crépusculaire n’en est pas tellement un. Car d’émotion franchement on dira qu’il n’y en a pas plus que dans une VanDammerie et bien qu’il y ai de la tendresse et de jolis moments, on est loin des torrents de larmichettes annoncés. En gros quand certains personnages passent l’arme à gauche c’est presque  comme si on s’en foutait. Car à force de jouer la carte du minimalisme sur certains détails, ce même minimalisme et cette même retenue finit par avoir un effet négatif sur le contenu supposé émotionnel du film. Et c’est assez dommage.

Au finish Logan reste quand même un bon petit film, bourré de bons passages qui raviront les fans de l’homme aux griffes d’adamantium.

Vous avez aimé ? Vous aimerez aussi

«

»

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *