Menu & News

Anotherwhiskyformisterbukowski Le blog musical qui ne prend pas les enfants du bon dieu pour des canards sauvages

Chroniques à brac par

Éclats de voix

vendredi 4 mai 2012 - Commentaire : 0

Accueil » Éclats de voix

J’aurais aimé te découvrir sous d’autres formes. Que dans nos échanges se devinent la tendresse et le respect, que dans nos mouvements transparaissent le désir et la patience. J’aurais aimé savoir tes secrets, ces choses qu’on ne dit qu’à demie voix, ces petits détails qui me feront tomber amoureuse de toi. J’aurais aimé partir loin et te découvrir sous le soleil d’Italie, dans les rues de New York et dans les coffee shops d’Amsterdam. J’aurais aimé vivre au quotidien dans un foyer accueillant, où nous serions souverains chaque heure qui passe.

J’aurais aimé compter les jours avant de te retrouver, me mordre les lèvres à chaque appel de ta part. J’aurais aimé frissonner lorsque j’entends ton prénom, avoir le coeur qui bat la chamade en croyant te croiser dans la rue. J’aurais voulu qu’on me parle de toi et de tes anciennes conquêtes, ressentir la jalousie de celles qui t’ont connu avant moi.

J’aurais aimé t’aimer de la manière la plus pure que ce soit. J’aurais voulu me détacher de tout, fermer les yeux et oublier un peu les erreurs de nos années précédentes, embrasser tes blessures lorsque tu pansais les miennes. J’aurais voulu des ailes pour mieux te protéger, j’aurais voulu du courage pour t’aider à te battre, j’aurais voulu être capable de t’aimer.

Mais c’est au-delà de mes forces, et le temps n’y changera rien, et les regrets demeureront, et je t’aimerai éternellement, en camouflant mon chagrin.

Vous avez aimé ? Vous aimerez aussi

«

»

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.