Menu & News

Anotherwhiskyformisterbukowski Le blog musical qui ne prend pas les enfants du bon dieu pour des canards sauvages

Musique par

Un moment de jazz / Bill Evans Trio

mercredi 1 juin 2016 - Commentaire : 1

Accueil » Un moment de jazz / Bill Evans Trio

Bill Evans - Everybody Digs Bill Evans - 1959
Bill Evans – Everybody Digs Bill Evans – 1959

Bill Evans

Voici son deuxième album, Everybody digs de Bill Evans enregistré en décembre 1958 à New York. L’album parait quelques semaines plus tard en 1959. Entre son premier et second album il se passe deux ans, malgré le fait que ses producteurs le poussaient à en enregistrer un, mais Bill Evans avait une très grande autocritique et disait “qu’il n’avait rien de nouveau à dire” 1.

L’album regroupe l’une des plus belles pièces de Bill EvansPeace Piece. C’est un morceau construit sur une suite de deux accords, un Do Majeur 7 et Sol neuvième pour la précision. Il rappelle la construction d’une Gymnopédie d’Erik Satie. Le morceau est en ça génial que Bill Evans l’amène vers la couleur modale et même parfois vers l’atonalité, pour être exacte la polytonalité. C’est en s’affranchissant donc de toutes règles, pour ne garder que la sensation, qu’il nous fait décoller.
On retrouve d’ailleurs cette boucle d’accord sur le titre Some Other Time enregistré durant la même session de 1958 mais non gardé pour l’album.
On retrouvera ce titre plus tard sur la réédition de l’album en CD vers 1987.

Voici ici une version live de Some Other Time enregistrée en le 17 décembre 1972 à l’ORTF à Paris.

On retrouve encore cette boucle sur le titre Flamenco de Miles Davis.
Rien d’étonnant à cela, Kind of Blue est sorti en août 1959 quelques mois après Everybody Digs Bill EvansBill ayant énormément participé à la composition de l’album de Miles Davis.

À noter le recto de la pochette comprenant quatre remarques sur le travail du pianiste de Miles Davis, George Shearing, Ahmad Jamal et Cannonball Adderley. Ce qui fera dire à Bill Evans : “Et pourquoi pas une citation de ma mère”.

Voici donc Everybody Digs Bill Evans avec Bill Evans au piano, Sam Jones à la basse, et Philly Joe Jones à la batterie. L’album est sorti en 1959 et fait partie de l’histoire du jazz.

ENJOY


1 La discographie de Bill est tentaculaire et il est compliqué de faire le tri sans omission, Bill ayant été en contrat avec de nombreux labels, de nombreux enregistrements sont sortis, légaux ou bootleg.
Ici on parle de ses albums chez Riverside Records.

Vous avez aimé ? Vous aimerez aussi

«

»

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.