Menu & News

Anotherwhiskyformisterbukowski Le blog musical qui ne prend pas les enfants du bon dieu pour des canards sauvages

Musique par

Mark Linkous is Sparklehorse lo-fi brut

mercredi 23 novembre 2016 - Commentaire : 0

Accueil » Mark Linkous is Sparklehorse lo-fi brut

Vivadixiesubmarinetransmissionplot, mission 1 de Sparklehorse

Groupe à géométrie variable, constitué autour de Mark Linkous, Sparklehorse est à mettre dans un  rayon imaginaire lo-fi / rock indé US. De 1995 à 2009, le collectif a sorti 5 albums et aucun top 20, comme ça au moins t’es tranquille, on va pas t’embrouiller avec du must have. On s’est dit qu’il valait mieux parler du premier, d’ailleurs son nom le vaut bien : Vivadixiesubmarinetransmissionplot. Hein… qu’est-ce qu’on vous disait ?

Mark Linkous – Portrait

Encore un ébréché.
Encore un dont le reflet scintille, même longtemps après.
Né en 62 (le début des Stones), mort en 2010 (le début de Frero Delavega).
Mark Linkous is Sparklehorse.

Mark Linkous, Kurt Cobain, Jeff Buckley, Elliott Smith (on vous a déjà parlé des deux derniers).
On pourrait croire qu’en additionnant ces profils, nous soyons en train de dresser la liste des regrettés. De pleurnicher quoi. Et même de faire du suicide-content. Tu parles d’un créneau.

Pour l’heure, musique !
Et doucement sur le bonheur. Pas trop de mixolydien et de gamme majeure.

Parce que tout fan de Radiohead…

…qui se respecte devrait au moins connaître (sinon avoir entendu une fois dans sa vie) ces gars-là, leur démarche et ce qu’ils représentent. Leur symbolique. Le fait qu’ils aient brillé si fort et qu’ils soient partis. Le fait que, longtemps après, leurs quelques chansons imparfaites aient posé les bases d’autres groupes, fatalement plus “grands” qu’eux. De groupes qui les auront dépassés. En tant que pionniers, les premiers ouvrent des brèches que les suivants empruntent, les menant, ce faisant, plus loin, plus longtemps, plus vendeurs et plus riches, plus populaire et plus connus. C’est ça le symbole.

Alors on reprend les disques des pionniers, on les re-écoute pour la quarantième fois s’il le faut, mais on tâche d’avoir une approche avec ce filtre. Vous verrez l’ampleur que cela donne à ces modestes productions (il faut toujours recréer un contexte, règle de base en Marketing).

Vivadixiesubmarinetransmissionplot

Encore un ébréché qui a livré les morceaux d’un chef-d’oeuvre qui n’en avait pas encore les formes ni les contours, les arrangements, les collaborations, les bons noms sur les bons instrus. Prenez “Vivadixiesubmarinetransmissionplot”, ne me dites pas qu’on choisi un titre comme celui-ci quand on veut en faire une pièce majeure.

C’est quoi leur problème à ces tarés ?

Ce sont des loosers.
Voilà, c’est tout. Ils ne sont pas faits pour la gagne. Ils ne sont pas faits pour l’étoile. Ils ont la conscience haut placée au-dessus des victoires et des décorations. Ils explorent et ne s’attendent à rien d’autre que explorer. Ce qui en fait des loosers (des charmants loosers, si vous voulez, mais ça ne change rien). Et Mark Linkous est UN LOOSER. Sévère, même.

Vivadixiesubmarinetransmissionplot

Peut-être le plus beau looser de la création (avec une guitare et des lunettes, ça limite au “Qui est-ce ?”).

Les petits plus

Vous reprendrez bien un peu de frites !

Nous attirons votre attention sur deux goodies dans la galaxie Mark Linkous. Un peu pour les fans, mais aussi un peu pour les amateurs de raretés…
Premièrement :

Vivadixiesubmarinetransmissionplot
Voilà, oui, ce sont bien eux. Les trois cavaliers de l’apocalypse : David Lynch, Danger Mouse et donc biloute. Ils ont mené un projet bien à eux, mis en musique par les deux de droite, illustré par celui de gauche. À écouter les yeux fermés et la bouche pleine tellement c’est délicieux.

Deuxièmement, encore plus challenge niveau “16h de mantras par jour” :

Là, une précision en forme de promesse : il s’agît d’un doc tourné chez lui au moment le plus “down” de sa carrière, sans fard ni lumière, mettant à l’honneur son logis, ses bécanes et ses grattes. Ce n’est pas (du tout) mainstream…

Ah oui, et c’est en 6 parties.

Vous avez aimé ? Vous aimerez aussi

«

»

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.