Menu & News

Anotherwhiskyformisterbukowski Le blog musical qui ne prend pas les enfants du bon dieu pour des canards sauvages

Musique par

Childish Gambino / Awaken my Love : un capo du rap devenu parrain de la soul.

samedi 3 décembre 2016 - Commentaire : 1

Accueil » Childish Gambino / Awaken my Love : un capo du rap devenu parrain de la soul.

Childish Gambino est le nom de scène de Donald Glover, acteur émérite sur la série Atlanta et prochain Lando dans le spin-off de Star Wars.

À ces heures perdues, Gambino fait du rap. Un artiste complet, tu me diras, assez rare dans un monde qui ne recherche que la spécialisation.

Childish Gambino
C’est l’une des raisons qui me pousse à l’écouter depuis un certain nombre d’albums. Ça et son inventivité et versatilité dans son flow, le son qui est toujours au petits oignons, avec des collaborations prestigieuses.

Gambino étonne encore et toujours avec son dernier album Awaken My Love, toujours aussi personnel, mais intégralement chanté, sans rap.

Childish Gambino
Dans ce disque, il chante l’amour, son intégrité et ses problèmes personnels, souvent sous le thème de l’horreur, avec un talent jusqu’à là insoupçonné. Ainsi, son amour s’éveille et nous émerveille. Tel un frankenstein Black et sa création soul.

Pas si enfantin que ça, Gambino. Sa voix est magnifique : un baryton angelique, évoluant au gré des thèmes explorés, avec des timbres versatiles, évolutifs, imaginatifs. Son talent d’acteur y est pour beaucoup, selon moi. Il lui permet d’interpréter avec un justesse magique les émotions de ses chansons.

C’est bien Lancenoire, tu le kiffes, on a compris. Tu nous parles des titres maintenant?

Childish Gambino
Ecoute donc mon ami, tu vas trouver du bonheur musical, pour peu que tu sois amateur de soul et de funk music des années 70.

Have Some Love sonne comme Womack and Womack ou Sly and the Family Stone, une balade qui te redonne espoir.

Boogieman et Zombies font penser à Parliament/Funkadelic et dieu que c’est bon d’entendre du funk bien old-school, à la Mothership Connections, Clones of Dr Funkenstein ou Chocolate City. D’ailleurs, Georges Clinton est crédité sur des chansons (le rêve).

Riot et Redbones sont brûlants au point de réchauffer maman qui a la migraine ce soir. Très fly, sensuels, groovy. Avec des envolées lyriques comme celles de Prince ou James Brown.

Terrified me retourne comme un Quiet Storm, c’est sensuellement troublant comme un Marvin Gaye (au point d’utiliser son phrasé si caractéristique) : de la musique pour faire l’amour.

Baby Boy, sonne comme un Nina Simone, une chanson ou Gambino interprète une femme qui se fait prendre son enfant. Magistral.

L’album se termine sur Stand Tall, une ode à la persévérance, à l’espoir et à la joie…

Childish Gambino
Tu l’auras compris mon ami, cet album de Childish Gambino est l’un des plus remarquables de cette année et c’est Noël avant l’heure pour les passionnés de hip-hop / soul.

J’en ai encore des étoiles plein les yeux…

Jette-toi sur lui comme un Sarkozyste se jetterai sur un Filloniste pour lui prendre sa place, après les primaires.

Télécharge-le légalement où tu veux!

Pour patienter écoute-le donc sur SoundCloud !

Bisous la Fami!

Vous avez aimé ? Vous aimerez aussi

«

»

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.