Saturday, September 25, 2021

Elle a inventé le rock, Sister Rosetta

Oui, c’est une femme qui a inventé le rock, une femme noire bisexuelle, mariée 3 fois. C’est la définition du rock à elle seule. C’est Sister Rosetta Tharpe

Sister Rosetta est née en 1915 à Cotton Plant en Arkansas et décédée le 9 octobre 1973 à Philadelphie. Ses parents travaillaient dans des champs de coton. Sa mère était très engagée dans son église, la Church of God in Christ  et tournait pas mal dans les paroisses du coin. La petite rosetta allait avec elle et la congrégation a vite pigé que la jeune fille avait du talent. Non seulement elle chantait bien mais elle était aussi doué à la guitare. Attends doué, c’est pas assez fort. Elle était géniale à la guitare.

En 38, elle enregistre deux titres : The Lonesome Road et Rock Me, That’s All, My Man and I. Voici un enregistrement de 1941 de Lonesome Road.

Le succès arrive et elle commence à jouer un peu partout dans les clubs de Jazz et autres avec sa guitare. Elle est avec le Lucky Millinder’s jazz orchestra. Mais attention, elle évolue dans un milieu hostile, très hostile. C’est une femme de couleur qui joue des titres gospel à une vitesse folle avec une guitare. Les conservateurs la détestent. Les copains de jésus aussi. Son église la rejette. Les fans de gospel sont perdus. Et elle, elle fait quoi ? Elle prend une guitare électrique et invente le rock and roll.

Le rythme, la passion et la volonté de brûler la vie par tous les bouts, tout est la.

Elle reprend des titres gospel avec une guitare, c’est à peu près ce que fera les rolling stones ou Ray Charles quelques années plus tard, non ? Il y a un rythme diabolique et des solos de furieux. Elle saute, danse. Le tempo est rapide et efficace. Mais surtout, quelle voix limpide et merveilleuse. Elle est capable de faire pleurer et de danser. Elle est fantasque et fantastique.

Elle influence Chuck Berry, Johnny Cash et Elvis qui déclareront s’inspirer de Rosetta. C’est juste un peu la classe mondiale de l’univers.

Sister Rosetta rencontre Marie Knight en 1947. Au début la collaboration engendre un magnifique duo gospel puis du blues. Le duo devient les super stars de l’époque. Les gens paient même pour voir son mariage avec Russell Marrisson (le troisième et dernier) dans un stade de Baseball.

C’est comme Beyoncé mais 50 piges avant et qui fait du rock.

En 51, le succès retombe un peu. Marie Knight tente une carrière en solo. Pendant ce temps, notre Rosetta va faire une tournée en Europe avec Muddy Waters, la légende du blues.

sister rosetta

Cela ne l’empêche pas de continuer à créer et à faire de la musique. Entre 1956 et 1969, elle enchaîne environ 15 albums entre live et création. Tu en trouveras un peu sur les diverses plateformes de streaming. Clairement, je trouve que ça mériterait un coffret et une bonne remasterisation.

Elle meurt en 1973 dans un relatif anonymat même si des groupes la citent de temps en temps. Pour l’anecdote, Hendrix aurait déclaré “juste vouloir jouer de la guitare comme elle”. Les livres d’histoires l’oublient souvent quand on parle des origines du rock. Ok, on la surnomme la grand mère du rock mais elle mérite bien mieux que ça. Elle n’est même pas cité sur la page wikipédia du rock. Alors, faites moi plaisir, parlez d’elle un peu partout que son nom soit enfin sanctifié par l’église du rock.

 

Show More
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.