Menu & News

Anotherwhiskyformisterbukowski Le blog musical qui ne prend pas les enfants du bon dieu pour des canards sauvages

Musique par

Broken Strings, l’artwork d’EP le plus cool de l’année

samedi 29 avril 2017 - Commentaire : 0

Accueil » Broken Strings, l’artwork d’EP le plus cool de l’année

Je suis pas guitariste mais je suppose que quand tu joues suffisamment intensément pour péter une corde, tu dois le sentir passer. C’est en tout cas ce que laisse penser la photo d’illustration de Broken Strings, troisième opus publié par le trio londonien The Survival Code

The Survival Code est un gang de Rock Alternatif londonien. Le groupe a été fondé par Gary McGuinness (guitare, chant). Originaire de Dublin, Gary a étudié la guitare classique et joué de la batterie dans plusieurs groupes de Rock Alternatif avant de déménager à Londres en 2010 pour faire son trou dans la scène Rock locale. Le gang est fondé en 2013 avec Tom Cook (batterie) et Pete Agnelli (basse). Un premier EP, Everything but Today parait en 2013, suivi par un debut album MMXV en 2015. Le groupe ne chôme pas et publie un nouvel EP 3 titres le 25 septembre 2016, Broken Strings et son artwork qui fait mal aux doigts.

the survival code

Broken Strings, Classic Rock Alternatif

The Survival Code revendique des influences allant de Johnny Cash à Deftones mais j’ai trouvé ni l’un ni l’autres dans Broken Strings. Plutôt une bonne chose ? Oui, j’aime pas trop quand on entend trop les influences. Cela dit, dans la construction des chansons, notamment sur “One”, j’ai l’impression d’entendre un peu du Phil Collins de Face Value. Je vous pose ça là, vous en faites ce que vous voulez. C’est pour ça qu’en général j’évite le name dropping, on sait jamais si les gens qui lisent ont les mêmes références que nous et du coup ils risquent de comprendre tout de travers. Je suis pas un fan de Phil Collins mais j’ai beaucoup d’affection pour “In The Air Tonight”, peut-être parce que Risky Business a été le film culte de mon adolescence (alors que j’ai toujours trouvé La folle Journée de Ferrys Bueller complètement fake). Bref, pour revenir à nos moutons, je trouve qu’il y a un petit quelque chose de Phil Collins dans le phrasé de “One”, quand je l’ai écouté la première fois, l’une m’a fait penser à l’autre, mais je suis incapable de vous expliquer pourquoi, ça doit être quelque chose d’enfoui, comme une madeleine de Proust. Je trouve les autres compos de l’EP plutôt banal, mais “One” est cool.

Le groupe sur facebook : https://www.facebook.com/thesurvivalcode/

Vous avez aimé ? Vous aimerez aussi

«

»

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.