Menu & News

Anotherwhiskyformisterbukowski Le blog musical qui ne prend pas les enfants du bon dieu pour des canards sauvages

Cinéma / Série / Youtube / Podcast par

[Critique] L’écho de Laurel Canyon : le docu du California Dreamin’

samedi 6 juin 2020 - Commentaire : 0

Accueil » [Critique] L’écho de Laurel Canyon : le docu du California Dreamin’

Disponible le 8 juin en VOD, ce documentaire retrace les années dorées de la folk californienne.

Coincé entre Hollywood et Beverly Hills, le Laurel Canyon est un quartier mythique de Los Angeles. Le temps d’une poignée d’années à la fin des sixties, il fut le terrain de jeu d’une bande de musiciens devenus des monstres sacrés de la folk et du rock.

@scenicla

Accompagnés par Jakob Dylan (l’un des enfants de Bob), on rencontre des vieilles canailles nommées Eric Clapton, Cat Power, Brian Wilson… Et on reprend leurs tubes lors d’un concert spécial avec entre autres Norah Jones, Beck et Regina Spektor.

Servi par moult témoignages et anecdotes, le film arrive à nous rendre nostalgique d’une ère qu’on n’a pas connue. Un moment suspendu où la folk se parait de cordes électriques, où le I Have A Dream de Martin Luther King résonnait encore dans l’air. De ce point de vue, il est dommage que le film n’évoque pas plus la portée politique du “Summer of Love” (1967), en pleine contestation de la guerre du Vietnam et pour les droits des femmes et des afro-Américains. Certains oublis sont également surprenants: notamment Joni Mitchell qui avait carrément sorti un album Ladies of the Canyon en 73.

The Mamas and the Papas (@retrohippies)

Mi-retrouvailles, mi-captation, cette balade mélancolique nous enchante tout de même. Le réalisateur Andrew Slater, ancien PDG de Capital Records dont c’est le premier film, nous donne envie de replonger dans cette époque comme l’avait fait Tarantino avec Once Upon a Time… in Hollywood.

L’Echo de Laurel Canyon (Echo in the Canyon) est disponible le 8 juin sur toutes vos plateformes (iTunes, Google Play, Apple TV, Amazon) mais aussi chez Orange, MYTF1 VOD, CANAL VOD et Filmotv.fr

P.S. : je vous ai concocté une playlist de l’époque. Vous m’en direz des nouvelles !

Tracklist:
California Dreamin’ – Barry McGuire (1965)
Like a Rolling Stone – Bob Dylan (1965)
Mr. Tambourine Man – The Byrds (1965)
Smile, Let Your Life Begin – Lowell George & The Factory (1965)
The “In” Crowd – Ramsey Lewis Trio (1965)
Go Where You Wanna Go – The Mamas & The Papas (1966)
Are You Experienced? – Jimi Hendrix (1967)
God Only Knows – The Beach Boys (1966)
Aquarius / Let The Sunshine In – Hair (1967)
For The Good Times – Kenny Rogers (1967)
For What It’s Worth – Buffalo Springfield (1967)
Happy Together – The Turtles (1967)
I’m a Believer – The Monkees (1967)
Lucy In The Sky With Diamonds – The Beatles (1967)
You Can’t Go Where the Roses Go – Marianne Faithfull (1967)
Windy – Ruthann Friedman (1967)
Bring a Little Lovin’ – Los Bravos (1968)
Hector – The Village Callers (1968)
Laurel Canyon – Jackie DeShannon (1968)
Let’s Live for Today – The Grass Roots (1968)
Love Street – The Doors (1968)
So Many People – Paul Williams (1968)
That Old Sweet Roll (Hi-De-Ho) – The City (1968)
Triad – Jefferson Airplane (1968)
Coming into Los Angeles – Arlo Guthrie (1969)
Gimme Shelter – The Rolling Stones (1969)
Indian Summer – Brewer and Shipley (1969)
Piece of My Heart – Janis Joplin (1969)
Nature’s Way – Spirit (1970)
Only Love Can Break Your Heart – Neil Young (1970)
Our House – Crosby, Stills, Nash & Young (1970)
Sweet Sir Galahad – Joan Baez (1970)
Woodstock – Matthews Southern Comfort (1970)
Imagine – John Lennon (1971)
Little House I Used To Live In – Frank Zappa (1971)
Reelin’ In The Years – Steely Dan (1972)
Take It Easy – The Eagles (1972)
Bluebird Wine – Emmylou Harris (1973)
Generation Landslide – Alice Cooper (1973)
Ol’55 – Tom Waits (1973)
Ladies of the Canyon – Joni Mitchell (1973)

Vous avez aimé ? Vous aimerez aussi

«

»

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

1