Saturday, June 25, 2022

Tu prendras bien une rasade de TRUPA TRUPA avec ta vodka ?

En provenance de Pologne, une fois n’est pas coutume, le quatuor TRUPA TRUPA (en polonais : cadavre de cadavre) propose des compositions évoluant principalement entre Postpunk, Noise Rock et Post Rock. Le groupe, toujours aussi créatif et inspiré, nous livre ici son sixième album, B Flat A, assez étonnant (positivement) et qui constitue indéniablement un véritable coup de cœur en ce début d’année.

trupa trupa FLAT A

Le groupe emprunte ici ou là des accents qui ne sont pas sans rappeler SONIC YOUTH, CLINIC, PAVEMENT, MOGWAI voire CAN. La musique de TRUPA TRUPA, parfois sous tension et baignant dans le psychédélisme, sonne de façon résolument moderne et ne se contente pas de revisiter les illustres groupes précités. Il y a une vraie personnalité, un sens aigu de la composition, des harmonies et des dissonances délicieuses, sans parler des arrangements subtiles et efficaces. L’album s’offre à nous comme un voyage avec des palettes sonores différentes, passant de morceaux à l’urgence punk tel Twitch à des créations plus Indie Pop comme Uniforms qui me rappelle d’ailleurs les excellents DEERHUNTER de la bonne époque (de 2007 à 2013).

Le groupe, qui jouit d’une bonne réputation critique (méritée du reste), nous livre avec B Flat A un album nuancé et surprenant dans lequel on se laisse porter sans contraintes. Un groupe, à part, mais qui vaut clairement le détour.

Si tu es sur Paris le 18 février prochain, les TRUPA TRUPA passeront en concert au Super Sonic et ce sera gratuit !

Extrait Twitch :

Extrait Uniforms :

Show More
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.