La pépite du jour The Soft White Sixties / Miss Beverly

The Soft White Sixties sorte The océan Way et l’excellent single Miss Beverly

The Soft White Sixties nous offre un gros single entre soul / funk et rock. Une intro avec du clapping et un level de groove qui atteint les sommets de l’échelle james brown du groove, tu sais que ça part bien. Miss Beverly t’emmène vers les chemins de Jack White ou d’Alabama Shake sur un rythme rapide et ultra efficace. La voix de Octavio Genera et son voile si particulier a un coté blues / rock. Ce mélange est un whisky sec mais ultra gouleyant, une boisson rock and roll donc que tu as envie d’écouter et de gouter encore et encore.

Le groupe n’a pas sorti un album de suite, cela fait plusieurs années qu’ils tournent un peu partout autour de San Francisco. Leur son a gagné en puissance. Tu sens que c’est pas un essai. Tout est ultra efficace et rock. D’autres auraient dit léché, je préfère dire un putain de bon son.

C’est donc extrait de leur ep The Ocean Way EP. Tu peux l’écouter partout, il le vaut bien.

Et pour terminer le site qui va bien si tu veux avoir plus d’information

The Soft White Sixties

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.