Menu & News

Anotherwhiskyformisterbukowski Le blog musical qui ne prend pas les enfants du bon dieu pour des canards sauvages

Musique par

Beesus, c’est la classe

lundi 25 avril 2016 - Commentaire : 0

Accueil » Beesus, c’est la classe

Beesus est un jeune groupe de stoner italien dont le debut album est sorti en décembre. C’est frais, c’est jeune, c’est éclectique et c’est du pur live sans filet comme on n’en fait plus assez, hélas

Il y a pas longtemps, j’ai vu une pub pour une séance d’enregistrement en studio ouverte au grand public, genre pour enregistrer « happy birthay » ou « jingle bells » pour ta grand-mère. Comment ça marche ? tu vas en studio, on te fait visiter, tu vas dans la cabine vitrée, tu pousses la chansonnette et tu repars avec un disque de toi. Procrastination maximale ! Sauf que tout le monde n’étant pas Andrea Bocceli, la pub indiquait que le son de ta voix serait corrigé si tu chantes comme une casserole. Car au cas où vous ne le saviez pas encore, avec les techniques modernes, en studio, on peut cacher la merde du chat en faisant passer le plus naze des boys band pour un groupe qui envoie autant de bois que SIMO. Comment croyez-vous que des grosses quiches comme xxx (remplissage au choix, chacun trouvera son compte dans la liste inépuisable des roucouleurs de niaiseries pour préado en chaleur) arrivent à remplir le Palais des Sports pendant une semaine ?

Heureusement, il reste encore quelques irréductibles qui continuent vaille que vaille à faire de la bonne musique sincère sans tricher, ne serait-ce que pour garantir une prestation scénique aussi fidèle que possible à leur prestation sur disque. C’est ce que font les italiens de Beesus.

beesus 1

« Fondé en 2010, BEESUS est un jeune groupe italien qui pratique un Stoner expérimental dans lequel l’influence de KYUSS est très palpable. Cette influence, on ne la ressent pas tant dans les sonorités que dans la démarche et la construction de l’album. Par exemple l’interminable intro tout en saturation et en disto sur « Rise of Beesus » qui rappelle furieusement l’interminable intro tout en saturation et en disto sur « (Beginning Of What’s About To Happen) Hwy 74 » (la première piste du debut album de KYUSS). Les italiens essayent de jouer dans le même genre de registre que le groupe de Palm Desert tout en mixant les genres, dans un cocktail tutti frutti plutôt bien foutu.

The Rise Of Besus est un album enregistré live dont la tracklist propose des expériences variées et joue sur des changements d’ambiance intéressants, évitant de tomber dans le piège de la monotonie. En mode mur de vase, la rythmique a poussé la disto à 12. Elle est tellement mise en avant dans le mix qu’elle recouvre toute velléité d’échappée de la guitare ou de la batterie. L’ensemble livre une belle énergie, portée par un chant rentre dedans qui parvient la plupart du temps à faire oublier un accent anglais déplorable et une tendance à la gueulante. Certaines chansons insistent lourdement sur des expérimentations foutraques ou une recherche de sonorités discordantes et obsédantes, comme l’outro de « Waltzer » ou l’intro de « Kusa ». Ce côté expérimental est contrebalancé par des pistes plus rentre dedans, comme « Stonerslam » ou l’imparable « Zenza ». Un habile sens du rythme très kyussien lui aussi. » (source Metal-Impact).

Le groupe a sorti un clip très nul, le genre film tourné entre potes qui te fait rigoler quand tu es dedans mais reste très mystérieux ou un peu con pour le reste de l’humanité….je te partage donc plutôt leur Souncloud. De toute manière, la musique se suffit très bien à elle-même.

Le site internet du groupe (avec les dates de tournée) : http://www.beesus.eu/

Vous avez aimé ? Vous aimerez aussi

«

»

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *