Menu & News

Anotherwhiskyformisterbukowski Le blog musical qui ne prend pas les enfants du bon dieu pour des canards sauvages

Cinéma / Série par

Shameless (US) bienvenue dans la famille la plus trash d’Amérique…

jeudi 9 février 2017 - Commentaire : 0

Accueil » Shameless (US) bienvenue dans la famille la plus trash d’Amérique…

 

Ah la télévision et ses séries. Pas mal d’eau a coulé sous les ponts depuis l’époque des séries TV des Dimanche après midi. En moins de 15 ans la face de la série télévisée a complètement changee, Plus en phase avec le monde réel, plus proche du spectateur, plus politiquement incorrecte. La télé s’est enfin mis au diapason de la vie et de ses spectateur. De nos jours des séries il y en a à foison, des policière, fantastique, horreur, comédie, dramatique, romantique, sociales j’en passe et des meilleurs. Mais il y en a une qui est parvenu avec brio a réunir la quasi totalité de ces genres sauf la SF et le fantastique, quoi que pour cette dernière l’horreur pourrait y avoir une bonne place tellement certains de ses protagonistes sont abominables dans leurs comportements aussi bien familiaux que sociaux. Cette série c’est Shameless. Mais il existe deux version de Shameless une version Anglaise et une version US, toutes deux crées et gérées par le même créateur Paul Abbott.

En général je regarde toujours la série d’origine et m’insurge contre les versions d’un même produit destinés a s’adapter a un publique crétin et totalement incapable de s’identifier a des personnages pour l’unique raison qu’ils n’ont pas la même langue ou la même culture. Cependant je ne connaissais pas au moment il y a quelques années que la série dont je vais vous parler est une reprise US d’une série culte en Grande Bretagne. C’est donc de Shameless (US) que je vais vous parler. En même temps on ne part pas sur du n’importe quoi car le personnage centrale de cette série hors du commun n’est autre que Franck Gallagher et que son interprète est juste l’un des meilleurs acteurs américains de ces 20 dernières années j’ai nommé William H Macy (Fargo, Booggie Nights, Edmond…).

Shameless (US) nous comte les tribulations d’une famille de WASP (White Anglo Saxons Protestants) totalement dysfonctionnelle. Le père Frank Gallagher (Macy), un ivrogne irresponsable profitant du système que sa femme a abandonné, en le laissant avec leurs six enfants. Ils tentent de subvenir à leurs besoins ensemble sous l’autorité de Fiona, (Emilie Rossum) l’aînée, qui apprend les difficultés de diriger une maison. Les autres enfants sont deux adolescents, Lip et Ian, deux plus jeunes, Carl et Debbie et un bébé, Liam. Fiona est aidée par ses voisins et amis Veronica et Kev. Ce dernier est barman dans le pub préféré de Frank.

Sorte de version moderne du classique chef d’œuvre du cinéma Italien des années 70 Affreux, sales et méchants réalisé par Ettore Escola, Shameless parvient sur pour le moment 7 saisons a nous offrir un vaste panel des réactions et des émotions humaines. Et c’est au travers de ce melting pot de rednecks urbains tous plus hauts en couleurs les uns que les autres que cette fantastique série nous balade avec une maestria scénaristique inégalée et ce grâce a un casting impressionnant et d’une redoutable qualité.

On ne peut que rire, pleurer ou bien même avoir envie de vomir devant les actes parfois dépravés, les errances, les frasques des membres de cette famille unie malgré la vie minable et dissolue de son paternel qui nous donne des envies de meurtre, tout autant qu’il en est attachant. A mon sens William H Macy livre ici l’une de ces plus belles prestation et malgré le mépris que son personnage nous inspire, il parvient a lui insuffler une non humanité sporadique qui nous scotche littéralement à l ‘écran. La famille Gallagher est une famille qui aurait parfaitement eu sa place au sein de l’univers filmique trashy et délirant du grand John Waters.

Impossible de ne pas s’attacher aux membres de cette famille déjanté qui au travers de leurs personnalités diverses et hors normes nous permettent d’avoir un regard nouveau sur divers aspects de notre société. Sexe (hétéro, gay, bi et autre), délinquance, perversion, amour, humour, psychodrames, comportements abjects, dépravés, mais toujours intelligemment présentés sans être gratuits font de cette série un « must see » télévisuel. Les acteurs Macy et la belle Emily Rossum en tête sont tous épatants et confèrent a cette série une qualité sans égale.

Alliant un humour cru et une vision acerbe de notre société capitaliste en totale désagrégation, Shameless est a mon sens une des séries les plus efficace de ces dernières années. Le tout rythmé par des bandes sons rock n’ roll parfaitement représentative de la pop culture, Shameless je pense ravira les amateurs de saga familiale et surtout les gens qui ont le bon gout d’apprécier le mauvais gout. Je vous encourage a devenir le nouveau membre invisible et silencieux de cette famille aussi barrée qu’attachante. Une huitième et normalement dernière saison est en route.

Vous avez aimé ? Vous aimerez aussi

«

»

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *