Menu & News

Anotherwhiskyformisterbukowski Le blog musical qui ne prend pas les enfants du bon dieu pour des canards sauvages

Art par

les faux visages, un pastiche des postiches

lundi 23 janvier 2012 - Commentaire : 1

Accueil » les faux visages, un pastiche des postiches

Quand on est né dans les années 70, les noms de Spaggiari, Mesrine, Carlos résonnent comme des légendes du grand banditisme. Il faut dire qu’à l’époque, les journalistes les faisaient passer pour des Robins des bois et commentaient leurs crimes comme des exploits.

C’est peut être pour ça qu’aujourd’hui, en cette période de crise et de “banquiers tous pourris”…, les gens deviennent nostalgiques des bandits iconoclastes.

Les Faux Visages de David B & Hervé TANQUERELLE n’est pas une biographie du gang des postiches mais plutôt une libre adaptation de leur histoire (certainement pour des raisons de droits). Mis à part les noms, beaucoup de faits sont proches de la réalité: les lieux, l’époque et surtout le style.

Parce que le gang des postiches c’était avant tout une façon de faire… par la force des choses : “On va mettre des perruques, des fausses moustaches (…) On arrive comme des vrais clients, quoi ! Les types dans la banque, y vont pas se méfier ! ”. Un stratagème qui leur permettra d’écumer pendant presque 5 ans, une grande partie des banques parisiennes sans laisser de piste pour la police.

Avec le temps, l’étau de la police se resserre autour des amis d’enfance. La pression et l’exaltation des braquages amplifient les névroses de chacun ; tout comme elle font éclater la “guerre des polices” qui couvait. Forcément, l’affrontement final maintes fois évité, finira par se produire.

Ce nouvel album chez Futuropolis (oui, je suis pro Futuro) du Nantais qui cette fois s’est associé à David B (l’Ascension du haut mal, Le roi rose…) est encore une réussite. Le projet a débuté en 2007, et de l’aveu de TANQUERELLE lui même, il semble avoir été assez ardu à mettre au jour.

Je vous conseille d’aller jeter un œil appuyé sur son blog pour admirer la progression de son travail… car une Bande Dessinée s’apprécie aussi en prenant la mesure du travail accompli.

Le blog d’Hervé TANQUERELLE
Quelques pages des “Faux Visages” sur le site de Futuropolis


Vous avez aimé ? Vous aimerez aussi

«

»

  • Lu 🙂 Comme toutes les BD de Tanquerelle j’ai adoré, on est absorbé dans l’histoire et on ne voit pas le temps passer! C’est vrai qu’au début on se dit waa c’est tellement simple 🙂

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.