Menu & News

Anotherwhiskyformisterbukowski Le blog musical qui ne prend pas les enfants du bon dieu pour des canards sauvages

Cinéma / Série par

#Chef #Onrestesurnotrefaim

lundi 1 décembre 2014 - Commentaire : 1

Accueil » #Chef #Onrestesurnotrefaim

#chef

#Chef est l’histoire de Carl Jasper, un chef cuisinier avec pas mal de bouteille qui travaille dans un restaurant de bonne réputation mais un peu lassé de la routine. Il aimerait avoir carte blanche sur le menu pour pouvoir exploiter au mieux sa créativité car il sent qu’il n’est pas au meilleur de ses capacités.  Mais malheureusement, le directeur tyrannique et rigide de l’établissement (coucou Dustin Hoffman) ne souhaite pas changer la carte. Il décide alors de démissionner et de se lancer avec l’aide de son ex-femme (interprétée par Sofia Vergara) et de notre cher Robert Downey Jr (sans barbe cette fois), ex de son ex-femme (si si) dans la restauration d’un food truck.

Il part donc accompagné de son fils et de son fidèle second de cuisine sillonner les routes des Etats-Unis pour se faire connaître. Comme on pouvait s’y attendre, c’est un succès. Son fils poste régulièrement des infos, photos, emplacements du fameux camion dans tous le pays via Twitter. Et miracle, tout le monde fait la queue pour goûter aux fameux sandwiches du chef.

Chef-Photo-6

Alors là, c’est la version courte, parce que le film peine vraiment à commencer. Il présente beaucoup de longueurs. Malheureusement, on sait pertinemment comment le film va finir. Certes, c’est le cas de beaucoup de comédies, mais ici, aucune place aux péripéties et rebondissements, il n’y en a pas. Tout se réalise exactement comme nous l’avions imaginé.  Du coup, le spectateur n’est pas vraiment impliqué et on se lasse vite, très vite.

Jon Favreau a certainement voulu se faire plaisir et changer de registre après ses Iron Man et ça se ressent. Malgré son implication, c’est trop beau, on n’y croit pas. Même si c’est une comédie familiale, l’impression constante d’être devant un téléfilm (dois-je vraiment préciser mauvais téléfilm ou comprenez-vous comme moi le sens intrinsèque de ce mot?) proposé pendant les fêtes est là. La réconciliation du père avec son fils, la remise en couple avec son ex-femme, le critique culinaire qui démonte le chef au début qui décide finalement de s’associer pour monter leur propre affaire, c’est trop. Le rêve américain c’est bien, mais là ce n’est pas crédible.

On note quand même que les petits clins d’œil pendant le film sont tout de même agréables, Dustin Hoffman en guest, Robert Downey Jr en ex obsessionnel et déjanté et Scarlett Johansson en œnologue gourmande. Mais il faut savoir avant d’aller voir le film que ceux-ci n’apparaissent que très peu malgré leur nom en tête d’affiche, sinon c’est vraiment la déception absolue.

Malheureusement, même si #Chef est dans l’air du temps avec ses thématiques, il arrive un peu tard. La promotion de Twitter est vue et revue, elle nous fait même douter quant au réel sujet du film, la présence du hashtag sur les affiches n’étant absolument pas nécessaire. Depuis plusieurs années, les émissions de cuisine (Top Chef, Master Chef, Le meilleur pâtissier, Un dîner presque parfait et j’en passe) sont sur tous nos écrans, les films (Ratatouille, Julie & Julia, Comme un chef, Les recettes du bonheur, …) et livres sur la cuisine sont dans toutes nos assiettes. On finit par faire une overdose de beurre et de gras. Sachant qu’en plus la cuisine food truck est loin d’être de la haute gastronomie, on se passera de commentaires sur la promotion des fast food.

Le scénario est moins riche que ses autres films mais après tout ce n’est pas le même terrain non plus certes. Jon Favreau incarne cependant bien le rôle du chef un peu bourru et maladroit aussi bien avec les gens qu’avec les réseaux sociaux, mais on ne s’attache que très peu aux autres personnages.

chef-twitter

Malgré la devanture de feel good movie, il relève certaines réflexions sur la pression exercée sur les chefs par les critiques culinaires, la remise en question et la prise de recul par rapport à un métier qui passionne.  Mais malheureusement, ces questions se posent bien après avoir vu le film et en prenant beaucoup de recul. De plus, elles restent assez plaquées, on n’y croit pas vraiment. La promotion pour Twitter, présente tout au long du film, est assez lourde, même si c’est grâce à cela que le chef trouve le succès et qu’il arrive à avoir une certaine complicité avec son fils; le concept de renouer les liens par l’utilisation d’un réseau social n’est pas si cohérent en y réfléchissant bien.

#Chef est un film qui nous permet de voir une autre facette de Jon Favreau mais on reste malheureusement sur notre faim…

Vous avez aimé ? Vous aimerez aussi

«

»

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.