Menu & News

Anotherwhiskyformisterbukowski Le blog musical qui ne prend pas les enfants du bon dieu pour des canards sauvages

Musique par

Hellfest : c’est pas parce qu’on sait pas de quoi on parle qu’il faut dire n’importe quoi

dimanche 21 juin 2015 - Commentaire : 0

Accueil » Hellfest : c’est pas parce qu’on sait pas de quoi on parle qu’il faut dire n’importe quoi

Le Hellfest donne un coup de projecteur sur le metal et ça c’est bien. La couverture du festival de musique metal qui s’est déroulé ce weekend à Clisson dépasse les limites étroites de la presse spécialisée. Ouest France, Presse Océan et France 3 Région sont sur place. Et puis il y a le live stream d’Arte qui couvre les concerts des scène Temple et Altar et des mainstage: le stream d’Arte sur le Hellfest. J’ai ainsi pu mater le live de Faith No More que mon copain Mad Squirrel m’a donné envie de redécouvrir avec le bel article qu’il leur a consacré dans les colonnes de ton blog culturel préféré. Ainsi que celui, bien planant dans son genre, du mythique groupe de black metal norvégien Satyricon.Hellfest Satyricon live temple

Merci au site péruvien El Cuartel del metal pour cette splendide photo de Satyr.

Bon, le problème, c’est que nos chers journalistes ne sont pas tous des metaleux. Et comme la scène metal est très codifiée, pas évident d’être crédible sans un minimum de fact checking. La perle des perles est l’article paru du Parisien : Hardcore au Hellfest, festival des musiques extrêmes, faut que ça bouge en illustrant avec un photo du “groupe hardcore Scorpion” (sic)…l’article a été réalisé dans la Warzone qui est effectivement un scène plutôt extrême, mais l’illustration sur Scorpions et son sous-titre sont priceless.

Hardcore  au Hellfest  festival de musiques extrêmes  faut que ça bouge

Je peux comprendre que n’est pas évident de distinguer les 71 sous-courants du metal, mais qualifier Scorpions de hardcore, c’est un peu comme confondre la kermesse du village et un gangbang! Ce groupe tourne depuis 50 ans et tout le monde a au moins entendu une fois leurs chansons qui passent sur les radios mainstream…le hardcore c’est autre chose.

Le Hellfest est présenté comme un festival hardcore et metal extrême, mais aujourd’hui, c’est un festival metal et heavy rock au sens large…y a même ZZ Top qui a joué cette année! Si vous voulez vraiment assister à un fest de metal extrême, rendez-vous au Fall of Summer les 4 et 5 septembre prochain à la base de loisirs de Torcy.

C’est vraiment cool que la presse consacre un peu de temps au metal, on ne vous remerciera jamais assez, surtout si vous pouviez en parler plus souvent. Mais si vous voulez être crédible à nos yeux, évitez les raccourcis narratifs et faites mieux votre fack checking. Il suffit de gougueuliser le groupe! (ce qui vous aurait aussi évité la faute d’orthographe qui fait super mal dans le sous titre de la photo)
hellfest scorpions

Pour conclure, deux petits conseils de vocabulaire pour rester crédible:

1. On n’accentue pas le e de metal quand on parle de la musique.

2. On met un h entre le t et le r de thrash metal…(sur le site Arte en l’occurrence)
hellfest sodom arte

Et pour ces histoires de courants, laissez tomber, AC/DC a toujours clamé qu’ils faisaient du Rock n’roll et Ozzy ne veut pas qu’on qualifie la musique de Black Sabbath autrement que de Hard Rock….donc dans le doute, vous faites comme beaucoup de chroniqueurs, soit vous dites juste metal, soit vous inventez une étiquette (mais bon, faut s’y connaitre un peu pour pas passer pour un baltringue)…

Vous avez aimé ? Vous aimerez aussi

«

»

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.