Menu & News

Anotherwhiskyformisterbukowski Le blog musical qui ne prend pas les enfants du bon dieu pour des canards sauvages

Musique par

Faith No More et Mike Patton

samedi 13 juin 2015 - Commentaires : 3

Accueil » Faith No More et Mike Patton

FAITH NO MORESan Francisco - October 28, 2014Dustin Rabin Photography 2680

Autant dire que pour parler zic je serai certainement moins éloquent que lorsque je parle de cinéma. Mais je vais faire mon possible afin de satisfaire le plus grand nombre et surtout faire découvrir certains groupes à ceux qui par hasard ne les connaissaient pas déja. Je ne pouvais pas parler de musique sans parler de mon groupe culte et surtout de son génial chanteur. J’ai nommé Faith No More et Mike Patton… Fondé en 1981 par les musiciens Mike Bordin, Billy Gould et quelques autres  qui quitteront le groupe en étant rapidement remplacés par ceux qui composeront quasi définitivement l’entité Faith No More durant plus de 16 années d’existence. Au commencement le groupe verra se succéder plusieurs chanteurs dont Courtney Love qui sera rapidement remplacée par l’excellent mais éclair Chuck Mosley qui officiera en tant que chanteur sur We Care a Lot leur premier album et Introduce Yourself leur second qu’ils signeront chez Slash Records en 1987. Mais leur collaboration avec Moseley se terminera rapidement car après leur première tournée ils décideront de le renvoyer pour cause de problèmes comportementaux dus à l’alcool et à la drogue. Le départ de Moseley signifie aussi et surtout l’arrivé  d’un jeune chanteur de génie, un certain Mike Patton repéré par Jim Martin le Guitariste. Mike Patton est un virtuose un touche à tout un Mozart du rock et de la musique en général, mais en ces temps anciens le jeune Mike est chanteur au sein de la génialissime formation Mr Bungle. En 1989 Il est engagé par Faith No More et en moins de deux semaines écrit les paroles de ce qui deviendra le premier grand album du groupe The Real Thing. Un album démentiel mêlant à la foi Jazz, Metal, Rap, New wave et Thrash avec une maîtrise inégalée. Une fusion parfaite entre les genres. Après avoir fait la première partie de Metallica, la consécration pour le groupe arrive en 1990 et The Real Thing devient disque de platine grâce au morceaux EPIC. Mais Faith No More entre dans la légende du rock grâce à un live démentiel le live at Brixton Academy (grâce auquel j’ai découvert le groupe). Suivra en 1992  le magnifique Angel Dust. Mais après la tournée Angel Dust en 1993 l’un des piliers du groupe, le guitariste Jim Martin est congédié pour différends artistiques. C’est une grande perte pour le gang qui pour certains fans ne s’est jamais remis de son départ.

Je ne partage pas cet avis. Faith No More signe en 1995 l’album King for a day, Fool for a lifetime avec le guitariste Trey Sprunance qui quitte le groupe juste avant la tournée pour être remplacé par Dean Menta pour d’obscures raisons. L’album n’est pas un succès mais perso je le trouve formidable, il sera quasiment ignoré aux States. Sans doute le côté Jazzy trop présent de l’album n’a pas plu aux teenagers avides des riffs violents et saturés de The Real Thing et Angel Dust. Mais la formation s’essouffle et chacun commence à traîner à droite à gauche de formations en formations et les membres du groupe affichent progressivement un désintérêt notable pour Faith No More. Mike Bordin Le batteur part faire une tournée avec Ozzy Osbourne dont il deviendra le batteur officiel quelques années plus tard et Mike Patton travaille en parallèle sur le nouvel album de sa formation d’origine Mr Bungle. En 1997 l’Album Album of the year sort mais avec à nouveau un changement de guitariste. Celui remplacé par John Hudson. L’album et les tournées sont un succès mais le groupe n’est alors plus uni du tout. Puis le 19 Avril 1998 la nouvelle tombe de la bouche de Billy Gould : “Après 15 longues et fructueuses années, Faith No More a décidé de mettre fin à toutes les rumeurs circulant sur la rupture imminente du groupe…en se séparant. De plus, la rupture permettra à chaque membre du groupe de continuer ses projets individuels sans gêne. Finalement, et d’une grande importance, Faith No More veut remercier tous ses fans et associés qui ont supporté et soutenu le groupe à travers son histoire.”
Et c’est la fin de l’un des plus grand groupe de Metal Fusion de l’histoire du Rock N’ Roll. Sauf qu’en 2015 soit prés de 17 années après leur split, le groupe légendaire renait de ses cendres tel le phœnix et sort un album ma foi de fort bonne qualité Sol Invictus. Un album sobre, honnête et qui franchement fait plaisir a écouter tant le groupe semble se faire plaisir en prouvant que la reformation n’est pas mercantile. En tout cas nos fringants quinquagénaires déchirent encore grave et perso j’ai grave hâte d’entendre la suite de ce qui est depuis prés de 25 ans un de mes groupes de chevet.


EPIC / “Faith no more” 1989

Vidéo d’un concert de 2015

Mais l’histoire ne se termine pas là ou en tout cas pas en ce qui me concerne car Mike Patton le charismatique chanteur du groupe lui n’a jamais été plus prolifique qu’entre la fin et le retour de Faith No More, alternant les sessions avec des groupes comme les Melvins, avec le musicien de jazz progressif et transgressif John Zorn. Fondant des groupes comme les excellents Tomahawk, deux albums au compteur ressemblant furieusement à du Faith no more ou en tout cas ce qui s’en rapproche le plus. Créant la célèbre formation Fantomas et pondant entre temps un nouvel album avec Mr Bungle. Il crée son propre label IPECAC ou il produit un grand nombre de groupes et se permet des incursions dans des domaines musicaux inexplorés. Il hurle, chante, geint, croon, éructe dans un parfaite égalité et une maîtrise total de ses cordes vocales, en gros Patton sait tout faire. Showman par excellence, il va de tournées en tournées de groupes en groupes avec la même aisance. Patton est un nomade musical, un saltimbanque halluciné en total roue libre. Il y a quelques années Patton a d’ajouté une corde à son arc en devenant acteur dans un film indépendant très attendu réalisé par Steve Balderson Firecracker avec Karen Black. Le film se déroule dans une foire itinérante ou il joue un double rôle. Depuis le temps que je rêvais d’un Patton acteur, c’est chose faite.

Voila j’espère vous avoir donné l’envie de découvrir ce groupe et cet artiste hors du commun…

Faith-No-More-Sol-Invictus

Pochette de leur dernier album sorti le 19 mai dernier

Vous avez aimé ? Vous aimerez aussi

«

»

  • Excellent papier! Je suis entièrement d’accord avec toi concernant KFAD qui est à mon sens leur meilleur album. Quant à Sol Invictus, il m’a tout de suite plu. Il me tarde donc de les voir sur scène même si j’aurai préféré une salle parisienne ou autre. Encore bravo!

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.