Menu & News

Anotherwhiskyformisterbukowski Le blog musical qui ne prend pas les enfants du bon dieu pour des canards sauvages

Chroniques à brac par

KimchiLand – Guide de base pour ta survie en Corée

samedi 11 février 2017 - Commentaire : 0

Accueil » KimchiLand – Guide de base pour ta survie en Corée

Voila 3 semaines que je n’ai rien posté. Heureusement, j’ai des super collègues qui ont hyper bien couvert mon absence auprès du patron (Coucou Boss).

Toujours est-il que j’ai délaissé la France pour aller m’installer quelques mois à Séoul (en Corée du Sud pour les quelques uns qui dormaient beaucoup trop souvent en cours d’histoire-géo). Bien que prête a me prendre une claque (mentale) à mon arrivée, tout ma bonne volonté n’a rien pu faire contre certaines petites découvertes inattendues. J’ai donc décidé de vous délivrer un petit guide de base de la survie dans le pays du kimchi (Love)

NUMBER 1 : A COMMUNIQUER, TU APPRENDRAS

Alors ouais la je vais te vendre le conseil le plus obvious de la terre, mais je t’en supplie, ne sois pas bête comme moi et apprend plus que quelques mots de base. Parce que honnêtement, même ici dans la capitale, la majorité des gens (vendeurs et serveurs compris) ne comprennent rien à ton anglais, aussi bon soit-il. Si tu t’obstines, tu vas avoir le droit à 2 types de réactions : il vont continuer à te parler coréen, malgré tes nombreuses protestations, ou ils vont simplement se tirer en te laissant planté la. Alors ouvres un bouquin.

Corée

NUMBER 2 :  TES DECHETS SUR TOI, TU GARDERAS

Oui oui, ici les poubelles (publiques j’entends) sont rares, et si existantes, bien souvent impossibles a trouver. Donc je te garantie que tu vas rapidement apprendre à convertir te convertir en poubelle humaine, et à facilement te retrouver avec toutes tes merdes de la journée sur toi.


Corée

Conseil d’ami, penses a les vider. Sinon ça va pas être très beau à voir.

NUMBER 3 : DU ROUGE, TU TE MEFIERA

Ce conseil se pose sous la condition que tu sois comme moi une putain de babtou fragile du piment. Genre j’ai globalement aucune résistance face aux trucs qui piquent en général, et j’ai un peu tendance à considérer ça comme une création du malin. Mais qu’importe, en arrivant ici, il va falloir manger. Tu sera donc forcement confronter à cette difficulté. Bon je ne mentionne même pas le kimchi puisque tu en aura tout le temps (genre même en achetant une pizza) mais globalement, c’est facile à repérer, quand c’est rouge, vas-y mollo. Genre vraiment. Et si jamais des coréens te proposent de manger des ??? (à lire “toppoki”), FUIS COURS VOLE. Sinon tu risques de ne jamais en sortir vivant.

Mais promis je te parlerais un peu plus de la bouffe plus tard (wink wink wink).

NUMBER 4 : SPOILER ALERT, FUMER TUE

Bon je ne suis pas fumeuse donc globalement ça ne m’a pas dérangé plus que ça, mais en Corée, en bon pays bien ordonné, tu ne peux pas fumer où tu veux. Ouais même dehors. Donc globalement, il va falloir te trouver un des fumoirs extérieurs conçus pour ça. Sinon les vieilles vont te regarder de travers, et je t’assures que les vieux sont terrifiants ici. Par contre le paquet de clope est genre moitié moins cher qu’en France, et t’as pas les cartes degueu du cancer du poumon dessus, donc c’est plutôt un bon point.

Ah oui, et les filles, il assez mal vu pour nous de fumer ici, donc ne vous étonnez pas de vous faire un peu dévisager ou de voir les meufs se planquer dans les chiottes en boite pour fumer. Tout est normal.

Corée

NUMBER 5 : DES TOILETTES A TE SERVIR, TU APPRENDRAS

Bon, on va pas tergiverser 30 ans sur ce débat des plus glamour, mais en gros les toilettes ici, c’est un truc dont il faut parler. Oui oui, PARLONS EN. Parce que il arrive parfois que tu tombes sur les toilettes japonais (genre les toilettes de l’espace, avec plein de boutons de partout). Bon ça arrive pas souvent, mais la première fois que j’ai vu ça a mon taff, j’ai cru que j’allais crever. Non le vrai truc avec les toilettes, c’est le papier. En gros, tu fais pas comme en France (ou la majorité des pays je pense) et tu vas foutre ton papier dans la grande poubelle a coté des toilettes. Avec ceux de tous les autres passés avant toi. Ouais, c’est plutôt degueu, et en vrai les premières fois, j’étais genre

 mais apparement ils ont construit Séoul trop vite pour installer des vrais canalisation. Donc tout se bouche facilement. C’ETAIT L’INSTANT GLAMOUR, MERCI C’EST TOUT POUR MOI. 

Bon avec ça je pense que tu as déjà de quoi bien commencer ta vie en Corée, parce qu’en vrai, ce pays c’est juste complètement oufissime, et si tu viens pas, vraiment, c’est nul. Mais ça tu le verra dans les prochains épisodes de mes péripéties au Pays du Matin Calme. Ou Gris. Ou [Ajoute ici tout adjectif qualificatif que tu veux]. Apparement, ils sont pas encore fixés sur la traduction exacte, et t’auras bien compris que c’est pas moi qui vais les contredire avec mon niveau de malade.

Allez, bisous bisous.

Vous avez aimé ? Vous aimerez aussi

«

»

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.