Menu & News

Anotherwhiskyformisterbukowski Le blog musical qui ne prend pas les enfants du bon dieu pour des canards sauvages

Cinéma / Série / Youtube par

Warrior, la série imaginée par Bruce Lee prend vie et c’est plutôt pas mal

vendredi 12 avril 2019 - Commentaire : 0

Accueil » Warrior, la série imaginée par Bruce Lee prend vie et c’est plutôt pas mal

Bruce Lee avait imaginé une série parlant de l’arrivée des travailleurs chinois à la fin du 19ème, quarante ans plus tard et grâce à sa fille, la série se réalise. C’est Warrior

Warrior suit les aventures de Ah Sahm (Andrew Koji), qui arrive en ville. Il aurait pu avoir fait un CAP Karaoke et finir chanteur mais comme il a fait arts martiaux, il est enrôlé comme homme de mains pour l’une des familles Tongs, l’une des mafias asiatiques de la ville. Si tu es fan de This is us ou d’Ugly Betty tu peux passer ton chemin, car on est plus dans gang of New York ou Peaky Blinder. Il y a des jeux de pouvoirs, des coups de tatanes et de machettes dans la gueule et des vendettas.

warrior

Ce qui est surtout intéressant c’est le contexte finalement très contemporain et très politique. Des migrants affluent et la population ne les apprécient pas car elles les remplacent dans les chantiers. Enfin, disons plus que les nouveaux arrivants sont exploités jusqu’à la moelle tandis que les irlandais du coin crèvent la dalle aussi. Seul les promoteurs locaux s’en mettent plein les poches. Bon personne ne veut construire de mur dans l’eau pour arrêter les bateaux mais ca vous rappelle rien ?

La série est réalisée par Justin Lin, tristement célèbre pour avoir fait les Fast and Furious (tu notes que je l’ai gardé pour la fin) et au scénario Jonathan Tropper, le mec de Banshee. Je t’avoue qu’à part les séries d’Aaron Sorkin (ce bel homme), je ne regarde que rarement cela. On sait tous que l’on met une tête d’affiche en showrunner tandis qu’il y a une team de scénaristes derrière qui peuvent changer.

Je ne me suis pas ennuyé en regardant les premiers épisodes de la série. La réalisation est rapide, presque énervé. Je regrette pourtant que les scènes de bagarre ne soient pas plus soignés. La chorégraphie est simpliste et la réal fait le minimum. On est loin de Il était une fois en Chine. Pourtant ça se laisse regarder et les intrigues, si elles n’ont pas 115 retournements de situation à la minute devraient nous valoir de bon moment.

warrior

Vous avez aimé ? Vous aimerez aussi

«

»

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.