Menu & News

Anotherwhiskyformisterbukowski Le blog musical qui ne prend pas les enfants du bon dieu pour des canards sauvages

Musique par

Métaphysique du rock : Découverte #3 Sammy Brue – Teenage Mayhem

jeudi 29 octobre 2020 - Commentaire : 0

Accueil » Métaphysique du rock : Découverte #3 Sammy Brue – Teenage Mayhem

Des fois on écoute la radio de Rock & Folk, on découvre un truc et on se dit que le monde entier devrait entendre ça, au moins une fois. Histoire de se faire une opinion, hein, on n’impose rien par ici. Voici Sammy Brue.

L’adolescence est un âge terrible. Pour preuve, l’adolescent considère comme cool l’association du jogging au combo claquettes-avec-un-crocodile-énorme/chaussettes. Jeune gens, croyez bien que si le monde fait ce qu’il peut pour tourner de moins en moins rond, la réticence à la claquette/chaussette est ce qui nous préserve de l’apocalypse. Bref, l’adolescence est décidément une bien curieuse chose.

Bon, ça c’est quand on fait le réac. Nonobstant les curiosités vestimentaires inhérentes à chaque génération, la fougue de la jeunesse a quelque chose de fascinant. Parce que si jamais vous avez renié vos idéaux de jeunesse, que le vent de révolte qui soufflait en vous s’est éteint, je suis au regret de vous annoncer que vous êtes passés dans la catégorie des vieux cons. Et franchement, être le vieux con de quelqu’un qui met un jogging et des claquettes…

Grabuge adolescent

Sammy Brue, lui, porte les cheveux longs, un chapeau et aime bien les chemises à carreaux. Et à 18 ans il a déjà bouclé 3 albums. Surtout, il a fait « Teenage Mayhem ». Si chaque jour certains s’évertuent à vous faire découvrir des pépites , je vous invite humblement à écouter ma pépite du mois. Elle reste en tête, sacrément, et ça peut virer à l’obsession. Mais bon dieu qu’il est agréable de se laisser emporter par ce riff, cette énergie et cette insouciance. À quel point vous aimerez cette chanson, je ne peux vous le dire. En revanche, si ce n’est pas avec ce morceau, puissiez-vous trouver celui qui saura vous transporter et vous faire oublier absolument tout le reste. Au moins le temps de sa durée. Dans le fond, peut-être que si chacun pouvait chaque jour s’évader le temps d’une chanson, alors tout ne serait pas si terrible.

 

 

Vous avez aimé ? Vous aimerez aussi

«

»

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.