Thursday, December 2, 2021

« Contracorriente » (À contre-courant) : une fantastique pépite en streaming

Récompensé par le prix du public à Sundance et sélectionné pour les Oscars, ce premier film sur un trio amoureux s’adresse à tous. Et t’apprendra comment dire « couillon » en espagnol.

Je t’en parlais dans notre podcast Des Chips et Des Leffes : Contracorriente sortait dans nos salles il y a pile 10 ans. Le cinéma commençait enfin à se réveiller et à montrer des histoires d’amour entre garçons/entre filles dans des productions au budget conséquent et sans clichés. Ce qui n’a pas manqué de déclencher son lot de parodies. Contracorriente peut sembler s’inscrire dans cette mouvance de l’époque, mais c’est ignorer que son réalisateur et scénariste avait le projet dans ses cartons depuis la fin des années 90.

Né au Pérou, Javier Fuentes-León choisit de terminer ses études de médecine avant de recevoir une bourse pour apprendre le cinéma en Californie. Un pied dans l’industrie hollywoodienne mais le regard tourné vers son pays natal, il en profite pour sublimer un bout de scénario resté dans un coin de sa tête : l’histoire d’un homme bientôt père, marié avec une femme, mais hanté par ses propres démons. Sauf qu’au lieu de la relation adultère initialement imaginée avec une prostituée, il rend ici son héros amoureux d’un autre homme.

Santiago et Miguel

Oui, Contracorriente a pour cadre un petit village de pêcheurs au Pérou, mais son intrigue pourrait se dérouler dans n’importe quelle communauté à influence religieuse et/ou avec une tendance aux ragots. Oui, cela reste un drame (préparez les mouchoirs) mais pas un film plombant tant il est baigné de mer et de soleil. Le scénario supervisé par John August (Big Fish, tiens, encore une histoire de pêcheur) est une merveille et laisse la part belle à tous les personnages.

Les deux acteurs principaux sont rayonnants : Cristian Mercado (Miguel le pêcheur) venait de tourner face à Benicio del Toro dans le Che Guevara de Steven Soderbergh. Quant à Manolo Cardona (Santiago le peintre), il sortait d’un rôle majeur dans une production Disney (Le Chihuahua de Beverly Hills, oui, mais 100 millions de dollars de recette au box-office US tout de même). Récemment, tu as pu le voir dans la série Netflix Qui a tué Sara ?

L’un et l’autre sont d’une simplicité confondante et l’actrice péruvienne Tatiana Astengo n’est pas en reste dans le rôle de Mariela, l’épouse de Miguel. Jamais on ne doute de l’amour qui circule dans leur mariage et avec leur enfant. Les scènes de sexe sont filmées avec intensité et pudeur, entretenant avec justesse la dynamique des couples Miguel-Mariela et Miguel-Santiago.

Miguel et Mariela

Contracorriente évite à peu près tous les écueils qui se dressent sur sa route. Il ne se pose jamais plus haut que ses personnages, qui se battent avec les conceptions étriquées de la famille et de la virilité qu’on leur a inculquées. Et je ne t’ai pas menti dans le titre de cet article : il y a bien du fantastique dans cette histoire, un évènement après la première demi-heure qui propulse le film sur des rivages inattendus. Et c’est bien pour te laisser la surprise que je ne te partagerai pas la bande-annonce, mais une autre vidéo (sur une chanson écrite et interprétée par le réalisateur) :

On a peut-être tous déjà aimé deux personnes à la fois. Et les préjugés, tout comme l’amour de soi, sont des choses qui s’apprennent et s’entretiennent. Ce film est un bijou, ¡no te lo pierdas!

Contracorriente est disponible sur Amazon Prime Video.

Show More
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.