Bachar Mar-Khalifé / Piano fou, et autres humeurs de paix

Avec Ya Balad, Bachar Mar-Khalifé rapproche la paix de la fusion

Bachar Mar-Khalifé place le couple Religion / Spiritualité tout en haut de sa pyramide, à la base de laquelle on retrouve le rock, la musique classique et l’électro. Et aussi l’improvisation. Et la performance. Et la poésie, aussi. Bon…

Nous sommes des enfants du monde ; c’est notre condition. Notre fardeau. Notre espoir.

In Finé présente Bachar Mar-Khalifé et son album Ya Balad

Le dernier album, comme son précédent, (Ya Balad et Who’s gonna get the ball from behind the wall today, In Finé) s’ouvrent tous deux sur des chansons à forte connotation évangélique. C’est une marque qu’on retrouve d’ailleurs sur scène quand, arrivé devant son piano, il prononce ces mots : “Permettez-moi d’adresser une prière au Tout-Puissant : épargne-nous et… laisse-nous tranquille”.
Sa façon à lui de marquer la distance.

Musicalement, c’est le beat minimaliste qui remporte le prix du meilleur second rôle. Très vite à l’affiche, mais uniquement pour donner la réplique. Pas là pour featurer chez David Guetta, si vous voulez. N’empêche que ça dépose les atmosphères sur un écrin de tensions. On a le réflexe de bouger la tête mais c’est le cœur qui chahute.

Bachar est un gars de l’instant. Pas maladroit pour réarranger ses propres morceaux (à ce propos, ceci confère aux lives un joyeux sentiment d’éternelle découverte, même après 36 écoutes), pas mal à l’aise pour jouer sur deux claviers à la fois, augmentés d’un orgue à pieds, Bachar loope ses rythmiques complexes et tout cela avec une aisance qui peut mettre en colère si on a martyrisé ses gammes, juste avant de venir au concert.

Cette tournée permet de le voir en trio puisqu’il est accompagné de deux potes à la batterie et à la basse. Deux cœurs qui prennent la place qu’occupaient les machines jusqu’ici. Pour un résultat qui se bonifiera tout au long de la tournée.

À voir sur scène, comme à écouter à la maison. Mais à ne surtout pas rater.

Puis vu qu’on est sympa, on vous partage une vidéo d’instants rares qu’il nous a autorisés à tourner…

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.