Grosse cylindrée, ultra-minis bikinis, DJ Khaled nous fait la totale

A peine 10 heures après sa parution sur YouTube, le nouveau clip de DJ Khaled intitulé Big Time passait le million de vues. Extrait de son nouvel album au titre à peine mégalo de God Did, ce single rassemble absolument tous les clichés du Hip Hop bas de plafond dont les américains sont rois. A tel point que l’on est en droit de se demander si on n’aurait pas affaire à une sorte d’auto-parodie. Décryptage.

DJ Khaled

J’écoute du rap ricain depuis 30 ans avec notamment Public Enemy, NWA, Cypress Hill, etc… Alors évidemment, on n’est pas toujours dans la finesse ni dans la grande littérature, mais avec DJ Khaled, j’ai l’impression qu’on touche le fond du faitout. L’urgence climatique, la hausse des prix des produits de première nécessité, la guerre en Ukraine, ne font pas partie de ses préoccupations premières. Et après tout pourquoi pas ? Les artistes ne sont pas tous obligés de nous pondre des opus dépressifs à la Damien Saez.

Pour autant, le clip de Big Time, que DJ Khaled partage avec ses amis Future et Lil Baby, est désarçonnant tellement il est cafi de stéréotypes. Au beau milieu d’une jungle rêvée, dans une villa de milliardaire, au bord d’une piscine immense, ces messieurs déblattèrent sur l’argent qu’ils gagnent, sur le succès qu’ils ont auprès de la gent féminine, sans oublier leurs démêlés avec les fédéraux. Pendant ce temps, des filles à la plastique en plastique improbable, vêtues de maillots de bains microscopiques, boivent du champagne tout en semblant être à leur service. Pour compléter le tableau, une voiture de sport d’un rouge rutilant, un singe, un tigre, des gardes du corps, bref on est clairement sur une complète œuf-jambon-fromage.

Il faut reconnaitre quand même un point positif : comme souvent avec DJ Khaled, la prod est de qualité. Mais pour le reste, je me demande comment un humoriste pourrait parodier ce clip tellement il est déjà too much. Les gars ne font même plus semblant de cacher leurs (nombreux) placements produits qui leur servent à payer cette vidéo qui coûte 3 ou 4 reins. Cette dernière se conclue même sur un pseudo dialogue entre la star et sa fille. Lunaire.

En conclusion, j’avoue qu’à l’écoute, ça me fait quand même bouger la tête de bas en haut, au rythme des basses bien sourdes. Cependant très vite je la bouge de droite à gauche tellement je suis éberlué par tant de clichés éculés. Mais je n’ai pas la prétention de détenir la vérité alors, fidèle lecteur et lectrice, je te laisse juger par toi-même.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.