La pépite du jour c’est La Femme et No Pasa Nada

La femme nous offre un troisième single extrait de leur prochain projet TEATRO LÙCIDO qui sortira le 4 novembre prochain (vendredi quoi)

No pasa Nada de La Femme une chanson sombre sur un rythme brésilien chaloupé

A la base, on pourrait penser que No pasa Nada est une invitation à la nonchalance. Un rythme langoureux et sautillant, la voix de Iman Amar du groupe sévillan Adiós Amoreset le psychédélisme de nos français fait qu’on a plus envie de bouger doucement ses fesses qu’autres choses.

Pourtant, c’est pas le sujet. Le sujet est plus proche du « désolé pour hier soir » de Tryo (j’ai honte de cette ref mais bon, j’ai eu 17 ans un jour et voila). Il parle du trou noir, il parle de quand tu te lèves le matin après avoir trop bu ou trop pris un truc et que tu te souviens de rien, mais que tu as fait quelques choses.

Et c’est la ou le paradoxe musical est intéressant, une mélodie suave, mais des propos mélancoliques, un écart psychédélique, chaud et doux. Bref, vous l’avez compris, j’ai aimé.

 


la femme

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *