L’album du weekend c’est Simp Girl de Love Moor & Suaze

Une soul minimaliste et des lyrics forts, l’album du jour c’est Love moor

Love moor aka Erika Andrew est une jeune chanteuse que j’ai découvert par la sérendipité du blog de bandcamp (que d’ailleurs je conseille). Elle pose un regard désabusé sur un son entre soul et rnb.

Le son et les lyrics effectivement tristes et nostalgiques. Je trouve que ça ferait la parfaite bande son de Luke Cage. En résumé, c’est triste mais on avance quand même.

Elle utilise des beats et des loops très minimalistes allant plus vers un rnb sombre et mélancolique que vers un hip hop sautillant. On sent l’influence de la grande Lauryn Hill car la voix de la jeune chanteuse de l’alabama peut te susurrer des expériences négatives comme des mots d’amour. Ne vous attendez pas à tes ronds de jambe musicaux et fioritures, sa musique éthérée est la pour te faire dresser les émotions et ça fonctionne parfaitement.

L’album est sorti sur le petit label Loner~Dreamer~Lover~Rebel

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.