My Lover The Matador – smoke

ljljbglhjl

7 chansons à savourer sur la longueur, 7 titres qui résonnent comme un whisky sec et brut. Ca reste en bouche, ça se déguste, ça fait sourire, ça fait monter les poils sur les bras. La trompette de « dog » va te faire vibrer le sang, les mots susurrés comme chaque gorgée de ce whisky que je vais finalement peut être me boire même si on est en pleine aprem.
Non, je vais attendre ce soir, ça ira mieux pour l’ambiance, pour un bon whisky, il faut l’ambiance, la musique, la fin de journée et le reste. Je relancerais alors « don’t look now ». My lover the matador te balance de la tristesse et du bonheur. On ne se lasse pas, on savoure.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.