Plutôt conversation sur la vie ou mamie creepy?

              Si vous ne savez pas quoi faire de votre temps (et de votre argent au passage) pourquoi ne pas aller voyager au cinéma de votre ville avec ces deux films ? L’un est japonais, l’autre espagnol, l’un donne envie de tuer sa grand-mère, l’autre de boire du thé au jasmin. Y en a pour tous les goûts comme dirait l’autre.

Contes du hasard et autres fantaisies de Ryusuke Hamaguchi

              Le réalisateur du film Drive my car, qui remporta le prix du scénario à cannes et l’oscar du meilleur film international, revient à nouveau avec trois histoires en un long métrage. Trois contes centrés sur des femmes victimes du hasard. Trois beaux portraits esquissés en longs dialogues qui nouent et dénouent les intrigues, toutes dû au hasard (c’est dit dans le titre, malin !). Ça dure longtemps et ça n’est pas un film à voir si vous êtes en manque de sommeil, mais les histoires se suivent avec plaisir et une certaine curiosité. À tenter pour un dimanche après-midi pluvieux.

Abuela de Paco Plaza

              Le coréalisateur de REC est de retour avec un petit film d’horreur (d’angoisse serait plus exacte) espagnole sur une relation petite-fille/grand-mère un peu toxique. Une jeune mannequin (ce n’est pas anodin) revient à Madrid pour s’occuper de sa mamie devenue sénile suite à un AVC. Sauf que voilà mamie est carrément flippante et au-delà de son apparence fragile et décharnée, se cache un monstre pas commode. Il n’y a pas de jump scare et l’on n’a pas vraiment peur, l’intérêt du film se trouve plutôt sur l’inconfort et le malaise suscité par l’étrangeté du comportement de la vioc. Les deux actrices sont excellentes. La direction artistique est belle. L’histoire est convaincante. Ce n’est peut-être pas le film à voir entres potes pour se faire peur mais l’expérience n’en reste pas moins bien sympathique. A tenter sui vous avez peur de vieillir.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.