Menu & News

Anotherwhiskyformisterbukowski Le blog musical qui ne prend pas les enfants du bon dieu pour des canards sauvages

Musique par

Je suis allé voir dEUS en concert

mercredi 27 juin 2012 - Commentaire : 1

Accueil » Je suis allé voir dEUS en concert

 

dEUS, 6 mecs, 6 gueules taillées au burin. Les gars, quand ils arrivent, tu sens les années de scènes et de tournées, le vécu.  Rodés, c’est avec sérénité qu’ils commencent ce show “privé SFR” qui n’a de privé que peu de choses lorsqu’on sait qu’il est retransmit sur OUÏ fm (aujourd’hui la notion de privé à une toute autre dimension on dirait). Le lieu, ambiance petit concert entre potes, bas de plafond, mais avec un matos de fou, normal tu me diras, on est chez SFR, à 2 pas des Champs Elysées…Bref, la salle se remplit rapidement, et les membres de dEUS se mettent en place. Je me retrouve en face de celui qui aurait très bien pu faire parti de Rammstein, celui avec un violon électrique qui balance aussi quelques sons au claviers; d’une concentration déconcertante, comme tout le groupe… Après  la brève et déjà trop longue intervention du “speakrin”, Tom, le chanteur bredouille 3 mots avant de balancer les premières notes avec sa gratte, biens grasses dès le début. On sentait une volonté de bien faire, ils boivent même de l’eau alors qu’un de leur technicien avait disposé des canettes sur la droite…Peu à peu les riffs des guitares, les lignes de basse et la batterie me font retrouver ces sensations que j’éprouvais il y une quinzaine d’année, et les voir s’éclater sur scène me donne le sourire et quelques petits coups au plexus par moments. Ces types possèdent un charisme incroyable, et du coup l’album qui aux premiers abords n’apparaît pas au même niveau que les précédents, prend tout son sens sur scène.

Juste derrière le violoniste, allemand d’apparence, se trouve un percussionniste. Ce dernier, à première vue nouveau dans le groupe, est réellement nécessaire à la formation (on aurait pu se poser la question de la présence d’un percussionniste dans un groupe de Rock qui joue fort de la guitare…) ; il apporte cette finesse, ce détail qui change l’atmosphère des morceaux, rajoutant un peu de chaleur, de rondeur à l’ensemble. Voilà pour moi une réelle innovation dans le groupe. Quatre mains, le single de Following Sea et la première chanson en français du groupe, un morceau qui fût d’ailleurs très bien accueilli par le public présent dans la salle et sur les réseaux sociaux comme j’avais déjà pu le constater auparavant. Comme tout le reste tu me diras peut-être aussi parce qu’ils n’ont pas joué que Following Sea, mais aussi pas mal de Keep You Close et de Vantage Point, les deux précédents albums. Si c’était à refaire, j’accepterai sans AUCUN doute, j’ai vraiment passé un bon moment, mais quelques bières n’aurait pas été de refus…Voici donc le fameux “Quatre mains” !

 

Vous avez aimé ? Vous aimerez aussi

«

»

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.