Menu & News

Anotherwhiskyformisterbukowski Le blog musical qui ne prend pas les enfants du bon dieu pour des canards sauvages

Cinéma / Série / Youtube / Podcast par

Dunkerque : Quand Nolan s’attaque à un épisode méconnu de la drôle de guerre

mercredi 29 juillet 2020 - Commentaire : 0

Accueil » Dunkerque : Quand Nolan s’attaque à un épisode méconnu de la drôle de guerre

Dunkerque : Le film très critiqué de Christopher Nolan est désormais disponible sur Netflix, alors doit-on le regarder ?

Dunkerque film Nolan

Sorti en 2017 dans les cinémas, le film “Dunkerque” n’a pas su séduire la critique, certains le qualifiant même de “pire Nolan”. Désormais disponible sur la célèbre plateforme de streaming, le film est-il aussi terrible qu’on ne le dit ?

L’opération Dynamo

“Dunkerque” relate l’épisode méconnu du début de la seconde guerre mondiale, qui se déroula dans la ville éponyme. En mai 1940, près de 400 000 soldats britanniques, canadiens, français et belges se retrouvent coincés à Dunkerque, entourés par l’armée allemande. Afin d’évacuer ses soldats promis à une mort certaine, Churchill lance l’opération Dynamo. Les avions, bateaux de l’armée mais aussi de civils sont mobilisés pour faire traverser la Manche aux malheureux pris au piège.

Nolan sur nos plages françaises

dunkerque film Nolan

Si vous souhaitez voir un film sur la ville de Dunkerque, je préfère vous prévenir tout de suite que vous n’en verrez pas la couleur (ou à peine). Pourtant, le film a bien été tourné quasiment entièrement dans notre chère ville des Hauts-de-France ! Mais l’action du film se concentre principalement sur la plage, la mer et les airs.

La terre, l’eau, l’air, des éléments d’autant plus importants dans le film puisqu’ils marquent chacun une narration et un temps différents. L’espace et le temps, 2 thèmes, on le sait, très chers à Nolan. Ici donc, il ne déroge pas à la règle même si, il faut le reconnaître, le temps, ici, paraît parfois un peu long…

Un hyper réalisme paradoxal

Ceux qui connaissent Nolan le savent, rien n’est jamais n’est jamais trop cher quand il s’agit de donner du réalisme au film. On pense notamment aux structure gigantesques réalisées pour Inception ou Interstellar. Je vous invite d’ailleurs à découvrir la chaîne Youtube de Clararunaway qui en parle si bien. “Dunkerque” ne déroge donc pas à la règle.

Pas (ou peu) d’images de synthèse, les bateaux ont été reconstitués, les scènes d’avion réellement tournées, et il a fallu pas moins de 6 000 figurants pour recréer des images qui frappent par leur réalisme. Mais si Nolan a soigné de si près le rendu visuel, on ne peut pas en dire autant du rendu historique.

D’abord car il occulte quasi complètement le rôle essentiel de l’armée française dans cet épisode. En effet, l’opération n’aurait jamais été possible sans le sacrifice de nos soldats qui ont protégés au péril de leur vie, sur les plages de Dunkerque pendant toute la durée de l’évacuation des Anglais. Ensuite, même si vous pouvez avoir du mal à le croire, l’opération Dynamo s’est déroulée… sous le soleil ! Alors oui, on ne peut pas en vouloir à Nolan d’avoir souhaité rendre son film plus sombre. Ni d’avoir voulu rendre à Dunkerque son ciel gris si caractéristique. Mais la réalité c’est que sans soleil, l’opération Dynamo n’aurait pas eu le même résultat.

On ajoutera une remarque sur le fait qu’il nous présente une armée 100% blanche, ce qui n’est pas du tout en adéquation avec cet épisode historique. Sur cette plage se trouvaient déjà au moins 1800 soldats de l’armée Indienne….

Un casting très jeune

Dunkerque film Nolan

Même si l’on retrouve dans ce film ses acteurs fétiches Tom Hardy ou encore Cillian Murphy, Nolan a d’abord privilégié de jeunes hommes. Pour la plupart, c’est d’ailleurs leur premier film. Y compris pour Harry Styles, pourtant star du groupe One Direction, dont Nolan jure qu’il ne connaissait pas l’existence…. Seules 2 femmes apparaissent au générique de fin dont Kim Hartman qui n’est autre que… la tante de Christopher Nolan.

Un scénario gnan-gnan

On a l’habitude d’être souvent ému devant les films de Christopher Nolan. Les musiques insistantes de Hans Zimmer n’y étant pas pour rien. “Dunkerque”, encore une fois, reste dans cette thématique de l’émotion. Sauf que, cette fois-ci, ça ne prend pas. D’abord parce que le trait dramatique est exagérément marqué. Ensuite parce qu’on n’arrive pas à s’attacher aux personnages. Ils ne parlent pas (ou peu), n’ont pas de nom, pas d’histoire. Le scénario est celui d’un bon film d’action de survie où le réalisateur tente, sans y parvenir, d’ajouter du mélodrame.

Dunkerque film Nolan

En conclusion, si vous souhaitez patienter en attendant le prochain Nolan “Tenet” je vous conseille de regarder ce film pour ses belles images, mais vous n’en obtiendrez pas grand chose de plus.

Vous avez aimé ? Vous aimerez aussi

«

»

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.